Coaching Nutrition Santé et Hygiène de vie

Download PDF

Les principales causes des problèmes de santé dans le monde occidental sont l’alimentation et le mode de vie. Une alimentation trop riche et trop raffinée, ainsi qu’un mode de vie trop stressant seraient probablement les causes de bon nombre de problèmes de santé de la population occidentale.

Le coaching alimentaire consiste tout d’abord à analyser votre alimentation à l’aide d’un semainier alimentaire dans lequel vous devez noter tout ce que vous mangez et buvez pendant une semaine. Ce semainier alimentaire servira ensuite à établir votre pyramide alimentaire par rapport aux différentes catégories d’aliments.

Parallèlement, des examens de sang détaillés (bilans nutritionnels, hormonaux, examens de la flore intestinale, dosage des anticorps alimentaires pour les intolérances…), sont prescrits par le médecin en fonction de votre état de santé.

Les corrections alimentaires sont proposées après l’analyse de votre semainier et de votre pyramide alimentaire et en regard des résultats de vos analyses de sang.

Nous ne le répéterons jamais assez : adopter une alimentation plus saine aura peu d’effet si elle ne s’accompagne pas d’une bonne hygiène de vie.

C’est pourquoi cette approche globale propose plusieurs outils dont le but est de clarifier certaines situations,  gérer le stress et les émotions que des situations stressantes peuvent générer.

Les principes de base d’une alimentation et d’une hygiène de vie saines sont intégrées pas à pas, au rythme qui vous convient. Le but est de permettre à ces principes de s’installer progressivement et de manière durable dans votre vie.

« Que ton alimentation soit ta médecine et que ta médecine soit ton alimentation. » disait Hippocrate (660-370 avant Jésus-Christ)

_____________________

Prestations et Tarifs :

Consultation individuelle :

30 minutes    60.- Chf

45 minutes    90.- Chf

Conseil téléphonique/email/internet :  50.- Chf

en complément des consultations
Forfait de 3 x 10 minutes

  45 comments for “Coaching Nutrition Santé et Hygiène de vie

  1. Randriana
    20 mars 2014 at 19 h 40 min

    Bonjour,

    J’adhère totalement à votre méthode et aimerais consulter un médecin qui ait les mêmes convictions que vous. Avez vous un collègue à me conseiller à Paris ?

    Bien cordialement,

    • Karine
      22 mars 2014 at 19 h 43 min

      Bonjour Randriana,
      Merci pour votre intérêt. Vous pouvez contacter Dr Pierre Dez, 9 rue Gouvieux à Chantilly au Nord de Paris.
      Cordialement,
      Karine

      • Randriana
        31 mars 2014 at 15 h 04 min

        Merci beaucoup pour votre réponse!

        Cordialement,

  2. Pauline
    8 septembre 2014 at 18 h 40 min

    Bonjour,

    Je suis ravie de découvrir votre philosophie et vos convictions.
    J’essaye de suivre le régime FODMAP depuis quelques jours mais j’ai des inquiétudes et des doutes … je recherche une personne compétente qui pourra m’accompagner dans ce processus de guérison, je l’espère.
    Pourriez-vous me conseiller un confrère près de Toulouse ou Narbonne ?

    En vous remerciant pour votre aide.
    Bien cordialement.

    • Karine
      8 septembre 2014 at 20 h 44 min

      Bonjour Pauline,

      Merci pour votre intérêt. La diète FODMAP est une diète très récente en Europe et encore peu connue. Nous ne connaissons personne en France qui pratique cette diète qui est très spécifique aux troubles digestifs. Vous aurez peut-être plus de chance en vous tournant vers un gastro-antérologue. Néanmoins ils n’ont généralement pas l’approche micronutrionnelle et très souvent ils se contentent de donner les listes des aliments tolérés et à éviter.

      Après plusieurs années d’expérience, nous nous apercevons qu’effectivement cette diète n’est pas simple à suivre sans accompagnement. A la demande de plusieurs personnes nous avons accepté de pratiquer des consultations par Skype avec un suivi par email, très proche de ce que nous pratiquons au cabinet et cela fonctionne plutôt bien. En générale, 3 à 4 consultations sont suffisantes. Pour les modalités, merci de nous contacter directement par email. Regardez ce qui est le plus approprié pour vous.

      Bien Cordialement,

      Karine D’Oro

  3. chantal
    5 janvier 2015 at 17 h 42 min

    Bonjour,
    Je serais intéressée par le coatching nutrition (sans gluten, lactose et sucre) mais je ne sais pas où vous contacter. Je n’ai pas trouvé de no de tél et d’adresse.
    Merci pour votre réponse.
    Chantal

    • Karine
      5 janvier 2015 at 18 h 55 min

      Bonjour Chantal,
      Vous pouvez me contacter au +41.76.568.24.02 afin de fixer un rendez-vous.
      Au plaisir de vous entendre.
      Karine D’Oro

  4. Philippe
    14 février 2015 at 23 h 45 min

    Bonjour,
    Comment prendre contact avec un médecin nutrtioniste….Je ne vois aucun email ou téléphone ??
    Merci pour votre réponse,
    P.B.

    • Karine
      15 février 2015 at 14 h 21 min

      Bonjour Monsieur,
      Vous trouvez nos coordonnées sous l’onglet « contact »
      Je vous les redonne ci-dessous.
      Tel: +41.22.301.63.38 – Le secrétariat répond à vos appels du lundi au jeudi le 8h30 à 13h30
      Email: secretairedoro@gmail.com

      Merci pour votre intérêt.

      Karine D’Oro

  5. Emilienne
    10 mars 2015 at 1 h 47 min

    Bonjour,

    Les consultations pour le coaching alimentaire sont-elles prises en charge par les assurances au moins partiellement ?

    Merci de votre réponse

    Emilienne

    • Karine
      10 mars 2015 at 11 h 16 min

      Bonjour,

      Les consultations de coaching alimentation santé ne sont pas prises en charge.
      Le tarif est de 100.- chf pour une heure de consultation. Une première consultation d’une heure est nécessaire. Par la suite nous pouvons envisager 1/2h. A partir de la 2ème séance, la fréquence est en générale de 3 à 4 semaines. En fonction de votre objectif, trois ou quatre séances sont parfois suffisantes pour mettre en place un réel changement.
      Merci pour votre intérêt.

      Karine D’Oro

  6. Michèle
    26 août 2015 at 4 h 22 min

    Bonjour ! je trouve très intéressante votre approche de certains états pathologiques et les méthodes pour améliorer la santé. Pourriez-vous m’indiquer un thérapeute, voire un médecin nutritionniste qui aurait ces compétences dans la région de Grenoble ? Je vous remercie.

    • Karine
      26 août 2015 at 8 h 22 min

      Chère Michèle,
      Merci pour votre intérêt. Nous avons en effet crée notre propre méthode intégrant une approche globale de la personne. Nous pouvons vous recommander le Dr Eric Lorrain (spécialisé en micronutrition et phytothérapie) qui travaille dans la même direction. Sachez cependant que chaque médecin/thérapeute développe sa propre approche en fonction des outils qu’il utilise.
      Bien cordialement,
      Karine D’Oro

    • DEVINAZ
      5 novembre 2017 at 12 h 04 min

      Bonjour
      J’ai eu l’occasion de lire récemment votre dossier nommé « SIBO ».
      Je suis stupéfaite de trouver dans votre article beaucoup de symptômes qui me correspondent :
      – trouble de la mémoire
      – fatigue
      – ballonnements très importants
      – réaction importante a l’acidité des aliments
      – problème de concentration
      – perte de cheveux importante
      – ongles fragiles et toujours cassants
      – très forte intolérance au gluten et aux produits laitiers
      – anxiété importante
      – et s’ajoute a cela, la ménopause et du stress

      Il y a 3 ans environ, j’ai fait faire des analyses poussées de sang, et selles.
      le verdict c’est : de fortes intolérances alimentaires . Celles qui me derrangent énormément sont surtout le gluten, les produits laitiers et certains fruits et légumes.
      on m’a détecte, de nombreuses carences et présence importante de métaux lourds.
      Par conséquent, depuis plusieurs années, chaque matin je prends 13 compléments alimentaires…
      Je suis sur Lyon.
      Il y a t il des médecins qui peuvent m’aider sur Lyon ? vaut il mieux que je vienne vous voir ? comment peut on faire ?
      Merci par avance de votre retour
      Véronique

      • Dr. A. D'Oro
        9 novembre 2017 at 20 h 25 min

        Bonjour,

        Les symptômes que vous décrivez sont peu spécifiques et peuvent se retrouver dans différentes pathologies
        telles que le SIBO mais également une candidose, une dysbiose etc. La présence d’intolérances alimentaires
        indiquent principalement qu’il existe un leaky gut (porosité intestinale) ou/et une sensibilité au gluten principale.
        Certains troubles décrits sont vraisemblablement en relation avec des carences secondaire à l’atteinte de l’intestin.

        Donc, pour trier cela, il faudrait confirmer une perméabilité intestinale (par exemple; dosage LPS, zonuline),
        rechercher absolument un SIBO par un test de fermentation au lactulose avec recherche de H2 et de méthane ainsi qu’une recherche
        d’antigènes et d’anticorps anti- candida. En plus de cela, il faut évaluer votre modèle alimentaire, corriger vos carences
        et surtout gérer votre stress.
        Il faudrait conjointement traiter votre SIBO (diète adapté, produits antibactériens naturels) et le leaky gut (glutamine, zinc, vit D) et voir
        comment ça évolue. Je pense qu’à Lyon, il y a de nombreux nutritionnistes qui pourraient faire cela malheureusement je ne connais personne à Lyon.

        J’espère que vous trouverez la personne qui vous convienne, la vie nous fait quelques fois rencontrer les gens qui peuvent nous aider.

        Je vous souhaite d’aller mieux
        Sincèrement

        Dr A. D’oro

        • Leco
          16 février 2018 at 17 h 03 min

          Bonjour
          Pouvez vous m’indiquer un médecin a proximité de Narbonne qui puisse faire passer le  test de fermentation au lactulose avec recherche de H2 et de méthane ainsi qu’une recherche
          d’antigènes et d’anticorps anti- candida, cest pour une amie atteinte par lyme qui a entamé le régime Gaps de Natasha Campbell MC Bride.

          Quant à moi qui ai déjà fait ce test avec ma naturopathe, j’ai bcp de fermentation en excès dans le grêle et le colon et un peu dans l’estomac. Je prends mes Mycélium conseillé par ma naturopathe et je fais le régime gaps. Mais j’ai d’autres symptômes que je n’arrive pas à réguler (crises d’arthrite dans les doigts alors que je n’ai que 30ans, et syndrome des ovaires micropolykystiques avec anovulation (inversion rapport FSH/LH, léger excès androgène et prolactine) alors que j’aimerais tomber enceinte
          Je recherche un médecin qui saura prendre en considération tous ces aspects et me prescrire les analyses nécessaire (analyses micronutritionelle? Ou autre?)
          Que ni ma gyneco ni ma naturo ne peuvent me précrire.
          Je vous remercie davance pour votre considératon.

          • Dr. A. D'Oro
            17 février 2018 at 17 h 14 min

            Bonjour,
            Je ne connais personne sur Narbonne. Vous pouvez toujours essayer d’appeler le cabinet du Dr Bruno Donatini et demander si quelqu’un pratique les tests respiratoires dans votre région.
            Pour vos symptômes, traiter la fermentation intestinale par des mycéliums et une diète GAPS ne semblent pas complètement favorable. Il serait intéressant de savoir si malgré la diète GAPS, il persiste un leaky gut (hyper perméabilité intestinale), par exemple en dosant le LPS dans le sang (lipopolysaccharides bactériens) et rechercher des intolérances alimentaires. L’adjonction de probiotiques peut également être favorable. Pour les ovaires polykystiques, il faut bien être sûre qu’il n’y a pas d’insuline-résistance (test de HOMA). Il s’agit d’une maladie à composante inflammatoire, quelques fois associées à des maladies auto-immunes comme la thyroïdite d’Hashimoto (bien contrôler la présence d’anticorps anti TPO et anti-TG). Prenez des polyphénols par exemple de la curcumine (par exemple Curcumactif 2 de chez Nutrixeal) et de la quercetine qui ont montré un effet favorable dans le SOPK. Le myo inositol (4gr par jour) améliore la qualité de l’œuf et le taux de grossesse chez les personnes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques. Si vous êtes en surcharge pondérale avec insuline-résistance, la berberine 500 mg 2xJour peut aider, de plus la berberine est un assainisseur naturel de l’intestin.
            Pour des bilans, j’utilise quelques fois le laboratoire LIMS MBNEXT qui est spécialisé dans les bilans de micronutrition.
            Sincèrement
            Dr A. D’oro

  7. A.
    21 octobre 2015 at 10 h 21 min

    Bonjour,
    En premier lieu, j’aimerais vous remercier pour votre site et toutes les informations intéressantes qu’il contient. La synthèse permet aussi une meilleure vue d’ensemble, après s’être perdue dans le web…
    Je suis maman d’un ado diagnostiqué asperger, il y a maintenant dix ans. Au début de cette année, il a ressenti des douleurs migrantes dans les jambes et le sternum, dues à une inflammation osseuse. Après de nombreuses investigations, une coloscopie a révélé une colite indéterminée, qui évoluerait vers un Crohn ou RCH à l’âge adulte.
    Il a très mal réagit au Pentasa et j’ai alors recherché une alternative. Nous avons commencé le régime GAPS en avril, mais dès l’arrêt de la cortisone, les douleurs ont réapparu. Le curcuma n’a été d’aucun secours. Nous avons du nous résoudre à accepter les perfusions de Remicade. Nous poursuivons le régime GAPS, mais je ne suis pas sûre d’être sur la bonne piste.
    Je lis actuellement des articles concernant les intolérances aux salicylates (présent dans le pentasa et curcuma). Je serais intéressée par une consultation, mais habitant le xxx, la distance me freine.
    J’aimerais aussi savoir s’il est possible de faire réaliser les analyses nécessaires par vos soins ou doit-on passer par notre pédiatre ?
    Serait-il possible d’avoir un suivi à distance ?
    Avec mes salutations les meilleures,
    Agnès Lovis

    • Karine
      27 octobre 2015 at 10 h 18 min

      Chère Madame,

      Je conçois que la situation médicale de votre enfant est difficile et je constate tous vos efforts
      afin d’améliorer sa santé. Il faut quelquefois se résoudre à prendre des médicaments
      qui permettent sur le moment de contrôler l’inflammation intestinale.

      Il existe de nombreuses diètes proposées dans la maladie de Crohn mais aucune n’a clairement montré
      une efficacité validée.

      Il est certain qu’il faut réduire le plus possible les effets néfastes du modèle occidental, appelé la « western diet »
      à savoir réduire les produits transformés et raffinés, le sucre, les graisses saturées ou riche en oméga 6 et l’excès de viande.

      Il est préférable de manger plus de légumes, un peu de fruits, des céréales complètes, non raffinées, et un peu de viandes blanches ou poissons ainsi que de bonnes graisses (noix, avocat, olives). Certains modèles alimentaires excluent le gluten ou les produits laitiers, d’autres les céréales (type paléo ou GAPS), d’autres sont à tendance végétarienne. Les résultats sont quelquefois bons dans un modèle ou un autre, sans garantie de succès. L’important c’est d’éviter les carences surtout en protéines.

      Prendre des bons acides gras est particulièrement intéressant dans le Crohn pour réduire le terrain inflammatoire,
      il me semble important d’exclure les huiles riches en oméga 6 pro-inflammatoires (huile de tournesol, huile de mais, carthame etc…), de prendre des huiles de poisson riches en oméga 3 et d’introduire de l’huile de coco bio aux effets protecteurs et anti-inflammatoires ( au moins 1 à 3 cuillère à soupe par jour de façon progressive).

      Le GAPS exclut déjà le gluten et le lactose, ce qui me semble bien pour le moment.

      L’autre aspect important est d’amener des probiotiques en grandes quantités avec éventuellement des fibres solubles afin de soutenir le microbiote, une alternative naturelle et d’introduire progressivement des aliments lacto-fermentés. Voici un site intéressant avec des produits de haute qualité dans ce domaine http://www.delicieusenature.fr.

      Je pense qu’un bilan nutritionnel serait une bonne idée afin d’essayer d’améliorer le terrain immunitaire et inflammatoire
      associé à la recherche de quelques intolérances alimentaires et de rechercher également certains virus impliqués dans les colites (EBV, CMV).

      Ce bilan pourrait être fait à Lausanne ou à Genève à votre convenance. Vous pouvez aussi envoyé depuis un labo près de chez vous directement au labo de Lausanne et nous pouvons discuté par téléphone ou skype sans nécessité de vous déplacer.

      En restant à votre disposition,
      je vous adresse mes meilleures pensées.

      Dr A. D’oro

  8. Marie-Christine
    27 janvier 2016 at 18 h 19 min

    Bonjour,
    Nous avons une suspicion d‘autisme concernant une de mes filles. Comme vous le dites dans votre article « L‘autisme, une maladie de civilisation en expansion », il est difficile d‘obtenir un suivi global. Nous devons faire beaucoup de recherche par nous même et y aller un peu par essai et erreur.
    Merci, donc, pour cet article qui survole un peu chaque détail, il nous donne d‘autres pistes. Nous avons enclenché une diète sans gluten ni caséine; le comportement de ma fille s‘est amélioré, mais il y a encore à faire puisque à 2 ans, elle ne parle pas encore, entre autres. Aucun médecin que nous avons consulté à ce jour ne crois en la corrélation entre la diète et les symptômes de ma fille. Nous persévérons car nous savons (c‘est notre instinct de parents qui nous le dit!)que c‘est la chose primordiale à faire.
    J‘espère que les informations que vous diffusez dans cet articles seront mieux connues, car comme vous le dites si bien, c‘est une problématique de société moderne.

    Bien à vous,
    Marie-Christine L.

    • Karine
      1 février 2016 at 13 h 20 min

      Chère Marie-Christine,

      Merci pour votre témoignage très touchant.
      L’alimentation est certes une piste importante à explorer. Il nous semble aussi essentiel que vous puissiez vous fier à votre instinct de parents.
      Nos meilleures pensées vous accompagnent pour vous soutenir dans vos démarches avec votre fille.

      Karine et Antonello D’Oro

  9. Audrey Talon
    22 avril 2016 at 22 h 26 min

    Bonjour,

    Je prends contact avec vous çar depuis 3 ans j’enchaîne tendinite sur tendinite et je suis désespérée car à chaque fois que j’arrive à en soigner une, une autre aparaît. Je pratique, tous les 2 jours, les sports suivants: course à pieds, vélo, natation, musculation et fitness.

    Aujourd’hui j’ai réussi à soigner une tendinite à l’épaule avec 3 mois de kiné. Une seconde au coude est en bonne voie de guérison également avec 3 mois de kiné mais je suis très ennuyée par une troisième tendinite au moyen fessier et ce depuis plusieurs années. Elle a été diagnostiquée l’année dernière par IRM. Un podologue m’a confectionné des semelles pour la course à pied et j’ai eu 4 mois de travail en chaîne par un kiné l’année dernière mais qui n’ont rien donnés sur la tendinite. En revanche le kiné me disait sans cesse que tout le ramenait à mon ventre duodénum partie 2. Il m’a demandé d’essayer de supprimer le gluten pour quelques semaines. J’ai joué le jeu et j’ai découvert que je pouvais faire des selles moulées. Depuis j’ai quasiment supprimer le gluten. Lorsque j’en mange de nouveau: les selles sont démoulées et j’ai des gaz très malodorants pendant 2 ou 3 jours.

    Alors voilà en lisant vos articles, en constatant que je contracte des tendinites à répétition et en considérant cette éventuelle isensibilité ou intolérance au gluten pour la première fois depuis longtemps j’ai l’impression d’avoir mis le doigt sur quelque chose. Faudrait il, selon vous que je consulte un médecin en microbiotique? Si oui, auriez vous la gentillesse de me donner les coordonnées d’un confrère à vous sur la région lyonnaise? Je vous en serai très reconnaissante.

    Jusqu’ici les douleurs se manifestaient durant et après la course à pieds. J’ai donc largement lever le pied pour me pencher sur le vélo. Depuis 3 semaines, les douleurs apparaissent également en vélo et aussi surtout en position assise toute la journée au bureau et couchée. J’ai mal au repos et même la nuit. Je suis en arrêt complet de sport depuis 3 semaines et je le vis très mal d’autant que je souffre.

    Mon médecin généraliste m’a prescrit une semaine d’anti-inflammatoires et une seconde IRM pour voir l’évolution.

    • Dr. A. D'Oro
      22 juillet 2016 at 19 h 36 min

      Bonjour,

      Si j’ai bien compris, vous souffrez de tendinites à répétition. Au vue de votre histoire, vous suspectez une origine digestive.
      Il est clair qu’en premier lieu, il est nécessaire d’exclure une affection rhumatismale ou musculaire d’origine inflammatoire par des examens de sang ciblés.
      Soyez sure d’avoir une vitamin D optimale,une thyroïde et parathyroïde qui fonctionnent bien et pas de carences en fer et en magnésium.
      Effectivement, une origine digestive reste probable, on sait qu’une hyper-perméabilité intestinale peut être responsable de douleurs tendino-musculaires répétitives.
      Cette hyper perméabilité peut être favorisée par une dysbiose intestinale, un SIBO (pullulation bactérienne) en relation éventuelle avec une sensibilité au gluten,
      une intolérance au lactose ou au fructose etc..
      Il serait intéressant de faire les tests afin d’exclure une maladie cœliaque et de faire également un test respiratoire au lactulose afin de rechercher une pullulation bactérienne
      de l’intestin grêle. Vous pouvez chercher un médecin qui fait les tests respiratoires selon l’approche du Dr Donatini Bruno, il y a surement près de chez vous (appelez le secrétariat du Dr Donatini).
      Si je devais proposer quelques chose, sans examens complémentaires, voilà ce que l’on pourrait tester:

      A. Continuer arrêt du gluten et produits laitiers, éviter sucres et farines raffinées
      B. Prendre du magnésium à la dose de 400 à 600 mg élément (par ex: Metarelax, D-stress Booster, 2 sachet au moins par jour)
      C. Prendre une formulation pour traiter une inflammation de la muqueuse (par exemple: Inovance tolérance 3 x par jour ou Glutaform, 1 sachet par jouir)
      D. Prendre des probiotiques
      E. Dans le doute, d’une pullulation bactérienne ou candidose, prendre pendant un mois de la berbérine ou les préparations du Dr Donatini

      Sincèrement

      Dr A. D’oro

  10. Dr. A. D'Oro
    15 août 2016 at 22 h 07 min

    Non,
    vous pouvez contacter l’IEDM qui est l’institut européen de micronutrition qui pourra vous donner le nom d’un micronutritionniste près de chez vous.

    Sincèrement

    Dr A. D’oro

  11. Charles Emma
    28 décembre 2016 at 17 h 45 min

    Bonsoir,

    Je voulais savoir si vous pouviez me recommander un/ une médecin nutritionniste à Lille et Annecy (ou aux environs).

    Aussi, travaillez vous avec un laboratoire particulier pour les analyses de Neurotransmetteurs .

    Merci d’avance,
    Cordialement,
    E. Charles

    • Dr. A. D'Oro
      7 janvier 2017 at 18 h 46 min

      Bonjour,

      Je ne connais pas trop les médecins nutritionnistes dans cette région. Vous pouvez appeler l’institut
      international de micronutrition (IEDM) à Paris pour connaitre éventuellement un médecin dans votre région.Il y a aussi le SIIN qui répertorie des médecins formés en micronutrition ou médecine nutritionnel.
      Sinon, je travaille volontiers avec RPlab pour le bilan des neurotransmetteurs ou le Brain screen. Je pense que vous pouvez aller voir sur leur site pour plus d’info.

      Sincèrement

      Dr A. D’oro

    • Dr. A. D'Oro
      7 janvier 2017 at 18 h 50 min

      Bonjour, je ne connais pas spécialement un médecin en micronutrition dans votre région.
      Vous pouvez avoir des adresses de médecins formés près de chez vous auprès de l’IEDM à Paris ou
      auprès du SIIN.
      Personnellement, je fais les bilans des neurotransmetteurs chez RPlab, vous pouvez trouver les infos sur internet, il y a bien entendu d’autres labo performants.

      Sincèrement
      Dr A. D’oro

  12. amandine
    11 juin 2017 at 16 h 48 min

    Bonjour, merci pour ce site très intéressant.
    Pourriez-vous me recommander un médecin formé à la micronutrition exerçant à Paris ? Et si vous le voulez bien, me donner quelques pistes nutritionnelles par rapport à mon problème de peau au visage : peau atopique, très sèche et déshydratée, douloureuse, avec des poussées de dermite séborrhéique et d’urticaire (alcool, curcuma, amande, noix, noisette). Au niveau du reste du corps, la peau est simplement très sèche et déshydratée (plus dermographisme, peau très fine, blanche ; erythème fessier bébé : peau réactive aux couches + lessive, donc utilisation de langes lavées au savon de marseille)
    J’ai 32 ans et pèse 43 kg pour 1, 63m (j’ai toujours été fine et ai pris peu de poids à l’adolescence à mon grand désespoir…). Par ailleurs, des cépahalées de tension et des migraines de temps en temps depuis l’enfance.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien cordialement
    Amandine H.

    • Dr. A. D'Oro
      12 juin 2017 at 19 h 29 min

      Bonjour,
      Il serait intéressant de faire quelques investigations nutritionnelles pour préciser certaines carences (oméga 3 , zinc, vitamine D et A) ou intolérances/allergies alimentaires. Savoir s’il existe une perméabilité intestinale (zonuline, LPS), ou une sensibilité au gluten.
      Bien entendu à la base, il faut opter pour une alimentation saine de type méditerranéenne riche en légumes et fruits et éviter les allergènes alimentaires connus. Bien entendu, il est important de bien gérer le stress et et régler les conflits émotionnels.
      Bon, je pense que tous cela ne vous aide pas trop dans la pratique.

      De façon pragmatique,
      – éviter pendant un mois de façon strict gluten, produits laitiers et éventuellement les oeufs, ainsi que les oléagineux. Puis si cela va mieux, réintroduire chaque semaine un groupe alimentaire et observer si vous réagissez à quelques choses.J’éviterais le gluten au moins 3 mois. Soyez sur d’avoir une alimentation équilibré en cas de doute, voyez avec une nutritionniste
      – prendre des oméga 3 (1gr EPA/DHA) et surtout de la GLA sous forme d’huile de bourrache (500 mg/j),
      – contrôler votre niveau de zinc, vitamine A et vitamine D et corriger
      – pour la perméabilité prendre un complexe avec glutamine (ex: Inovance tolérance 3xj ou un sachet de glutaform)
      – prendre des probiotiques (par exemple lactibiane)

      Voilà on peut déjà essayez comme cela

      Sincèrement

      Dr A. D’oro

  13. Domini
    14 juin 2017 at 21 h 09 min

    Bonsoir, je suis particulièrement intéressée par la poudre d’or. Pourriez- vous me donner les quantités en grammes à mélanger de curcuma, de gomasio et de poivre noir et combien peut-on consommer au maximum, en gramme de ce mélange par jour. Excusez-moi, j’ai tendance toujours d’en ajouter trop de peur de ne pas en mettre assez et comme j’ai aussi une petite balance à épices… cela me permettra d’être tout-à-fait rassurée quant à l’utilisation de ce produit qui est nouveau pour moi. Pour l’association céréales-légumes secs, j’ai compris qu’il fallait un tiers de légumes pour deux tiers de céréales mais combien de grammes pour l’un et pour l’autre dans un même repas (sur ma boîte de pâte de pois cassé, on préconise 80 grammes de pâtes par personne, j’ai essayé de diviser par deux cette quantité donc 40 grammes de légumes sec, que j’ai ensuite multiplié par trois pour avoir la quantité de céréales, ce qui donne 120 gr de céréales pour respecter les proportions mais cela me paraît beaucoup encore. Combien de grammes de légumes secs minimum, il me serait possible d’associer à mes céréales, pour me faire une idée plus précise au niveau des portions. Merci

    • Dr. A. D'Oro
      27 juin 2017 at 22 h 09 min

      Chère Madame,

      C’est ma femme, Karine D’oro qui s’occupe des aspects pratiques de l’alimentation, actuellement elle a développé son site personnel de nutrition et je vous encourage à lui poser la question sur son site.
      http://www.karinedoro.com

      Sincèrement
      Dr A. D’oro

  14. Leaute
    24 octobre 2017 at 14 h 32 min

    Bonjour je viens sur votre site à la suite de la lecture de votre article dans santé corps et esprit je me débats avec des problèmes de digestion depuis 6 ans que mon Medecin voudrait soigner Avec des antidépresseurs je cherche désespèrement in centre ou un Medecin travaillant Comme vous sur nantes ou la région
    Je vous remercie de me donner des contacts si vous en avez
    Cordialement
    Nathalie

    • Dr. A. D'Oro
      24 octobre 2017 at 17 h 42 min

      Désolé,

      Je ne connais personne dans votre région. A ma connaissance, je vois pas trop l’intérêt de
      donner des antidépresseurs qui risquent de vous constiper. Il existe bien entendu un lien entre notre cerveau émotionnel et l’intestin, on parle de l’axe cerveau-intestin via le nerf vague.
      C’est pourquoi il est important de gérer correctement son stress et ces émotions, pour ne pas trop perturbé son intestin, on peut envisager l’hypnose, la méditation, la cohérence cardiaque etc. ou des plantes (mélisse, passiflore etc.) etc. Mais avant cela, il est nécessaire d’évaluer votre microbiote, l’existence d’intolérances, d’infections chroniques, SIBO etc..

      Regardez déjà si vous trouvez un micronutritionniste près de chez vous, appelez l’IEDM à Paris ou
      éventuellement selon vos troubles regardez si vous trouvez quelqu’un qui peut vous faire un test respiratoire à la recherche d’une fermentation intestinale (appelez cabinet Dr Donatini Bruno).

      Sincèrement

      Dr A. D’oro

  15. M.
    30 novembre 2017 at 17 h 19 min

    Bonjour.
    Connaissez-vous le Dr Erpicum et ses produits Philobio ? http://www.nutreine.fr
    Si oui, qu’en pensez-vous ?
    Bien cordialement.

    • Dr. A. D'Oro
      3 décembre 2017 at 17 h 43 min

      Non, je ne connaissais pas,
      ces produits ont l’air très bien. De mon côté, les compléments alimentaires sont la cerise sur le gâteau,
      ça veux dire que ce n’est qu’un petit aspect de la santé. Il faut déjà comprendre individuellement qu’elles sont nos déséquilibres et pourquoi. Ce n’est pas en prenant des pré ou probiotiques ou des vitamines que l’on règle quelques chose.
      Il faut essayer de voir la santé comme un équilibre complexe dépendant de la qualité de notre alimentation,
      de la façon dont nous mangeons, nous gérons nos émotions et notre stress, de notre environnement pollués,
      et de notre capacités à gérer les toxines de l’environnement, de la qualité de notre sommeil etc..
      Il faut commencer par équilibrer son mode de vie bien entendu tous ces éléments vont impacter notre microbiote,
      mais la solution n’est pas aussi simple que de prendre des produits confectionnés pour soit disant enrichir
      notre microbiote à coup de probiotiques d’autant plus que nous avons plus de 1500 espèces de bactéries dont nous ne connaissons pas le rôle régulateur. On se concentre commercialement sur quelques souches de probiotiques qui ne représente qu’un petit pourcentage de notre microbiote. Je préfère conseiller
      de consommer des produits lacto-fermentés qui sont plus riches en bio-diversité probiotiques et sont traditionnellement utilisés depuis des siècles par certains pays (ex: kimchi, kefir, légumes fermentés), quand aux fibres prébiotiques, mieux vaut enrichir sa consommation de légumes et fruits riches en prébiotiques (légumineuses, patate douce, topinambour,amandes etc..) ou de moudre soi-même des graines de lin, de chia ou de chanvre.
      A part cela,ces produits on l’air très bien et peuvent être un complément très intéressant dans une vie de citadin très occupé et qui n’a pas trop le temps de cuisiner, les snacks c’est très intéressants pour des gouters ou des pauses santé, c’est toujours mieux que des viennoiseries. L’adjonction de probiotiques peut toujours aider dans une prise en charge globale. Ce qui me gêne, c’est que l’on fait croire dans un but commercial que c’est le produit qui va vous aider à être en santé , ce qui est loin d’être vrai même
      si ça peut un peu y participer.

      Sincèrement

      Dr A. D’oro

  16. Florence HIRARDOT
    3 décembre 2017 at 21 h 27 min

    Bonjour.j ai lu avec un très grand intérêt votre dernier article dans santé corps esprit. Merci pour sa qualité ! Et tout est bien détaillé.
    Toutefois je me suis sentie subitement très seule face à toute cette complexité ! Je souffre depuis plusieurs années du mal nommé  » colon irritable  » et je me débats seule avec , n ayant été nullement aidée par la médecine allopathique. J ai effectué des tests concernant la candidat albican : négatifs. Une colloscopie : normale ,à part un « méga colon ». Mes prises de sang ne révèlent pas de carances.
    J ai effectué le régime Fodmaps au début de l année
    Et je suis le régime du docteur Seignalet depuis plusieurs années.
    Et pourtant j ai des symptômes qui persistent et invalidants.
    Ils sont très similaires à ceux decrits dans votre article.
    Le plus important est une fatigue chronique très important e m empêchant entre autre de maintenir une activité professionnelle normale.
    Je présente des symptômes d allergie s.
    Et de l eczéma sur le haut du corps,récurrant. Le tout entrainant bien sûr un petit moral !
    J ai eu des traitements homéopathiques et des pré et probiotiques.
    Ne sachant plus , ni à qui ni à quoi m adresser : vous êtes, à ce jour, ma planche de salut !!!
    Aussi : merci d avance pour toute aide bienvenue !
    Bien fraternellement
    Florence
    .

    • Dr. A. D'Oro
      4 décembre 2017 at 21 h 56 min

      Bonjour,

      Je suis désolé d’apprendre tous vos problèmes de santé. Vous êtes un peu l’exemple de l’incapacité de la médecine
      à comprendre le colon irritable. Poser ce diagnostic ne permet pas d’avancer dans la résolution du problème.
      La colonoscopie est souvent peu contributive et les tests à la recherche d’une candidose intestinale ne sont pas fiable.
      Ainsi pour le candida, les examens de selles sont peu utiles. Le seul examen qui aurait pu aider c’est une culture du liquide
      de l’intestin grêle prélevé lors d’une endoscopie. La recherche d’anticorps anti-candida pourrait être également utile bien que pas toujours fiable.
      C’est pourquoi certains spécialistes traitent d’emblée un SIBO et une candidose. Le FODMAP marche bien dans le colon irritable classique mais pas toujours
      dans le SIBO ou la candidose. Si vous n’associez pas un traitement antibactérien (plantes, huiles essentielles), il y peu de chance que ça marche. Encore faut-il trouver le bon traitement,ce qui demande quelquefois des tâtonnements.
      Les examens qui pourraient être utiles seraient en premier lieu un test respiratoire au lactulose afin de confirmer un SIBO et si c’est positif savoir si c’est plus une augmentation d’hydrogène ou de méthane, ce dernier gaz indiquant un problème plus difficile à traiter.
      Un deuxième examen serait un Ibscheck qui rechercherait une réaction auto-immune contre le système moteur de l’intestin (anticorps anti-vinculine et anti-Cdt). Si ce test est positif cela veut dire que votre problème est chronique avec une forte tendance au SIBO. Je ne sais pas si ce test assez récent est disponible chez vous, il faudrait se renseigner. Un autre aspect important est de rechercher un problème de perméabilité intestinal par exemple en dosant les LPS, la zonuline ou un panel d’IgG alimentaires. En effet, la présence d’allergie, d’eczéma ou de fatigue peut indiquer un leaky gut (hyper perméabilité intestinale).
      Bon tous ça pour dire, que c’est pas si simple et j’espère ne pas vous avoir découragé mais il faut trouver quelqu’un qui puisse vous accompagner.

      Amicalement

      Dr A. D’oro

  17. Rosa Penco
    6 mars 2018 at 2 h 24 min

    Bonjour,

    Je souffre de troubles gastriques qui vont en empirant depuis 10 ans, colon irritable, constipation, brûlures d’estomac, hernie hiatale, fort reflux.

    Cet été, on m’a diagnostiqué à l’hôpital de Grenoble une intolérance au lactose et au fructose doublée d’une gastroparesie. Le Gastroenterologue n’a rien à m’offrir comme traitement que des antibiotiques (qui ne fonctionnent pas) et une liste d’aliments à éviter. Il me parle de Sibo mais sans proposer de solution pratique.

    Êtes vous spécialisé dans le suivi du Sibo et motricité intestinale ? Peut on faire une consultation par Skype ?

    J’habite à Chambéry. Depuis 6 mois, je suis une diète low carb (plus sans fructose) qui a fortement réduit certains symptômes mais le reflux est toujours là. Je prends FC Cidal et Dysbiocide, gingembre. Je ne tolère pas l’Iberogast et Triphala ni les probiotiques. Proposez-vous le traitement par Allicin? Je suis passée de 44 kgs à 38 kgs et malgré des repas toutes les 2 heures, je ne reprends pas de poids.

    Merci pour votre réponse.

    • Dr. A. D'Oro
      6 mars 2018 at 18 h 58 min

      Bonjour,
      Votre situation semble complexe.
      Effectivement je vois beaucoup de personnes comme vous, je connais assez bien
      la problématique du SIBO et des reflux.
      Il est difficile de répondre précisément à une problématique individuelle à distance
      ou en quelques mots ici. Il faut essayer de comprendre la cause du SIBO (IPP, stress, gastro-entérite, troubles neurologiques, adhérences intestinales etc..). Pour le traitement du SIBO, je me base sur le test respiratoire pour voir si il y a prédominance H2, méthane ou hydrogène sulfureux. Je préfère utilisé des combinaisons de plantes pour pouvoir les adapter car quand vous prenez des combinaisons complexes et que ça marche pas bien ou que vous ne tolérerez pas, c’est difficile d’évaluer. Il est important de faire une diète de type SIBO (Fodmaps + low carb), le temps de prendre les traitements et de les adapter. La conjonction avec une candidose est également fréquente et quelques fois il faut combattre les biofilms de protection des bactéries. Les reflux indiquent que vous vidangez mal votre estomac vers l’intestin grêle, cela peut être du au SIBO, à des intolérances ou une mauvaise fonction sécrétoire de l’estomac (enzymes gastriques et HCL). Il se pose toujours la question de l’adjonction aux enzymes de Bétanie HCL en cas d’hypochlorrydrie. Les prokinétiques sont souvent introduit après l’assainissement antibactérien. Les probiotiques classiques sont souvent mal tolérés, vous pouvez toutefois essayer les probiotiques du sol qui sont bien tolérés dans le SIBO et peuvent aider (exemple: Prescript-Assist) ou également le saccharomyces boulardii. Effectivement j’utilise l’Allicin combinée avec d’autres plantes en cas de fermentation méthanogène.
      Je peux éventuellement vous accompagner par Skype si voulez, il suffit d’appeler ma secrétaire.
      Je suis conscient que tous cela n’est pas facile et je vous souhaite que vous trouviez les solutions qui vous permettent de sortir de tous cela et de retrouver la pleine santé.

      Sincèrement
      Dr A. D’oro

  18. TAULEGNE Anne-France
    20 mars 2018 at 15 h 18 min

    Bonjour,

    J’ai eu la chance de pouvoir assister à votre conférence lors du dernier salon Go Healthy de Lyon.
    Toutes vos explications étaient passionnantes et votre prise en charge tellement intéressante et intelligente ! cela fait du bien de croiser des médecins comme vous car malheureusement cette profession en France est encore très peu ouverte à une vision autre que : 1 symptôme = 1 pathologie = 1 traitement…
    J’ai réfléchi suite à votre intervention et beaucoup pensé à mon filleul, un adolescent de 14 ans, qui souffre depuis sa naissance de troubles intestinaux qui n’ont jamais été résolus et qui ont fini par avoir un retentissement énorme sur son mental ; son histoire serait trop longue à raconter dans un mail mais aujourd’hui c’est un enfant qui souffre, qui est déscolarisé depuis presque 2 ans, et sa mère ne sait plus comment s’en sortir…le problème est qu’il vivent à Bristol en Angleterre et que mon amie elle aussi quasi persuadée du lien entre microbiote et cerveau ne sait vers qui se tourner…son fils a été suivi par des gastro entérologues pédiatres qui, constatant qu’il avait une croissance normale, ne proposait rien malgré des années terribles d’alternance diarrhée/constipation !!!
    Ce n’est que récemment, sur mes conseils, qu’il a pris des probiotiques et a déclaré à sa mère que pour la première fois de sa vie il était allé à la selle normalement …!
    je voulais faire court mais c’est compliqué … je suis très touchée par cette histoire car la vie d’un enfant est en train d’être détruite par manque de prise en charge…
    savez-vous s’il existe un médecin spécialiste du microbiote en Angleterre qui pourrait proposer une prise en charge ? ou quels sont les examens que mon filleul devrait passer et qui pour interpréter les résultats ?
    Si un entretien téléphonique est envisageable avec mon amie afin qu’elle puisse vous expliquer plus précisément le parcours de son fils et quelles solutions envisager je suis prête à lui payer cet entretien bien entendu.
    Dans l’attente de vous lire,
    Anna

    • Dr. A. D'Oro
      27 mars 2018 at 22 h 36 min

      Bonjour,
      merci pour votre témoignage, il est difficile de donner un avis concernant votre filleul sur ces quelques mots,
      il est certain qu’il n’a pas pu développer un microbiote efficace dans les premières années de vie, les causes peuvent
      être multiples /antibiotiques, césarienne, manque d’allaitement etc..). Par la suite, il existe une connexion importante
      entre le cerveau et son développement et le microbiote. Beaucoup d’enfants qui souffrent de TDHA ou d’autisme ont des
      problèmes de microbiote qui vraisemblablement favorise une neuro-inflammation. Il serait intéressant de faire un bilan nutritionnel,
      un test respiratoire au lactulose (à la recherche d’un SIBO), des tests d’intolérances alimentaires. En Angleterre, il existe un test
      très intéressant pour évaluer le microbiote, il s’agit du GI-MAP (Diagnostic solutions laboratory).
      Je pense qu’il doit y avoir des gens très compétents en Angleterre dans ce domaine, renseignez-vous
      auprès de ce labo, en dernier cas je reste à disposition.

      Amicalement

      Dr A. D’oro

      • TAULEGNE
        30 mars 2018 at 12 h 05 min

        Bonjour,

        Je vous remercie infiniment pour votre réponse.
        J’ai pu faire des recherches de mon côté et ai trouvé des travaux très intéressants du Dr Natasha Campbell qui a élaboré la méthode GAPS ( vous devez certainement connaître) et ai même pu trouver un praticien de cette méthode à Bristol où réside mon filleul.
        J’attends le retour de mon amie à ce sujet et je viens également de lui transmettre votre réponse.
        Merci beaucoup de prendre le temps de répondre et bonne continuation à vous,
        Au plaisir de vous recroiser peut-être lors d’une prochaine conférence en France et félicitations également à votre épouse, votre approche commune est très intéressante et doit venir en aide à tellement de personnes…!
        Bravo !

        • Dr. A. D'Oro
          30 mars 2018 at 22 h 27 min

          Bonjour,

          La méthode GAPS est très bien, surtout pour les enfants qui ont des troubles de l’apprentissage.

          Sincèrement

          Dr A. D’oro

  19. jeanne
    18 avril 2018 at 4 h 28 min

    bonjour
    pourriez vous me recommander quelqu un qui pratique la coherence cardiaque a Montreal ou aux environs.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.