Intolérance et IgG alimentaires

Download PDF

Intérêt du dosage des anticorps alimentaires (IgG)

Les hypersensibilités ou intolérances alimentaires sont des allergies type III, c’est ce terme qui est connu et reconnu par la communauté scientifique. Toutefois, pour simplifier, on utilise de façon synonyme le terme d’intolérance alimentaire. Les intolérances alimentaires sont tout à fait différentes des allergies. Les allergies sont caractérisées par la présence d’IgE, induisent la libération de facteurs de l’inflammation comme l’histamine et sont à l’origine de pathologies de type aigues avec manifestation immédiate (quelques minutes à quelques heures)

Les intolérances sont caractérisées par la présence d’IgG, elles sont à l’origine d’une porosité intestinale et sont responsables de pathologies de type subaigues avec manifestations retardées. Les intolérances sont  fréquentes et se développent au fur et à mesure de la vie d’un individu et souvent de façon spontanée. Le plus compliqué est que les symptômes d’une intolérance alimentaire sont, contrairement à l’allergie, extrêmement variés, peuvent même ressembler à ceux d’une allergie ou se manifester   seulement des heures ou des journées après l’ingestion des aliments. . Ces intolérances perturbent la fonction intestinale : les aliments responsables ne sont pas complètement assimilés et les résidus partiellement digérés mobilisent votre système immunitaire. Ces résidus sont reconnus et attaqués en tant que corps étrangers.L’intolérance induit une activation de votre système immunitaire et des changements métaboliques avec comme conséquence l’apparition de problèmes de santé – sans que vous en ayez conscience dans l’immédiat

Sur le plan clinique, les intolérances peuvent se manifester de façon diverses telles que : des troubles respiratoires  (rhinite, sinusite, asthme, otite, maux de gorge, toux, enrouement, obstruction par mucosités) , des troubles digestifs (vomissements, ballonnements, crampes, nausées, sentiments de plénitude, constipation, diarrhée, coliques, colon irritable, etc…) des troubles cutanés (urticaire, eczéma, dermatite atopique, acné, psoriasis, rougeurs, peau sèche, démangeaisons), des troubles nerveux (migraine, maux de tête, vertiges, troubles de la concentration, somnolence, dépression, hyperactivité) ou articulaires (arthrite, douleurs articulaires, musculaires, douleurs dorsales, faiblesse, fibromyalgie, crampes)