Blogs

Pourquoi les femmes devraient choisir comme bilan hormonal, le DUTCH test.

Print Friendly, PDF & Email

Les hormones féminines fluctuent d’un jour à l’autre, d’un mois à l’autre, mais cela ne signifie pas que leur évaluation n’est pas utile, voir importante pour déterminer l’état de santé de la femme.  Bien qu’un test hormonal nous donne un instantané par rapport à un cycle mensuel, nous verrons que si l’on choisit la bonne période, nous pouvons obtenir des informations cruciales afin d’améliorer l’équilibre hormonal, cela étant particulièrement vrai lorsqu’on est confronté à des problèmes hormonaux tels qu’un syndrome prémenstruel, un fibrome, des kystes ovariens, une infertilité ou lors d’une préménopause ou ménopause difficile…… Pour retrouver une santé hormonale grâce à une prise en charge globale et interconnectée, il est nécessaire d’avoir une évaluation complète et intelligente des hormones et nous verrons que cela est possible par le DUTCH test.

Problèmes hormonaux de la femme, la nécessité d’une vision globale et interconnectée

Print Friendly, PDF & Email

Une femme ne souffre pas d’un syndrome prémenstruel handicapant parce que c’est une femme, les kystes ovariens n’apparaissent pas à l’improviste, les fibromes utérins ne croissent pas avec l’âge et les changements d’humeurs n’empoisonnent pas la vie à cause de la lune. Toutes ces choses surviennent parce que les hormones ne sont plus en équilibre. Effectivement, les hormones fluctuent dans le temps mais lorsque vos hormones féminines sont déséquilibrées, il s’agit souvent d’un signe qu’elles n’agissent plus en concert avec les autres hormones, … la prise en charge des problèmes hormonaux en médecine nutritionnelle s’effectue grâce à une vision globale et interconnectée de l’être humain.

Le COVID LONG,Partie 2 :  Les solutions naturelles existent

Print Friendly, PDF & Email

Nous avons vu que certains centres hospitaliers proposent des programmes de rééducation centrés sur un réentrainement à l’effort, des exercices respiratoires ainsi que des approches cognitivo-comportementales. Ces traitements toutefois ne ciblent pas les causes du COVID long ni ne permettent de mieux contrôler les perturbations immuno-inflammatoires liés à certains COVID long. Nous allons voir dans cet article qu’il existe des approches alternatives efficaces, naturelles, ciblées sur les dysfonctionnements immuno-inflammatoires du COVID long et qui ont également fait l’objet d’études publiées.

Covid Long, Partie 1 : Une entité complexe et sous-estimée

Print Friendly, PDF & Email

La fréquence du COVID long est variable mais loin d’être rare.  Dans une banque de donnée américaine, si la personne est hospitalisée, elle a 50% de risque d’avoir un COVID long.  Toutefois, on estime qu’environ 10 à 15 % des gens malades d’une forme légère ou modéré de la COVID vont faire l’expérience de symptômes persistant après avoir été guéri, cela va s’installer sur des semaines pour certains et pour d’autres sur des mois. Il reste difficile de savoir qu’elles sont les personnes qui vont développer un COVID long, des études ont essayés de rechercher des facteurs prédictifs surtout lors de formes modérées, les constats sont loin d’être clairs. Il existe toutefois une prédominance féminine, la présence de troubles digestifs associés semblent également augmenter le risque ainsi que la perte du goût ou de l’odorat ainsi que la présence dès le départ de symptômes multiples.

L ’eau hydrogénée pour la prévention de la santé, les performances physiques et le vieillissement

Print Friendly, PDF & Email

Est-ce que la thérapie à l’eau hydrogénée fera le buzz ces prochaines années ? Cette dernière décennie plusieurs publications se sont penchées sur l’effet de l’hydrogène comme nouvelle option thérapeutique chez l’être humain (A).

L’hydrogène a montré des propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes significatives et est reconnu comme une thérapie potentielle pour diverses maladies que ce soit pour les maladies cardio-vasculaires, le cancer ou d’autres pathologies dégénératives liées au stress oxydatif (B).