Neuro-psychiatrie

La Fibromyalgie Partie 2 : Approche holistique en médecine nutritionnelle

Print Friendly, PDF & Email

La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des symptômes cliniques relativement généraux et handicapants (fatigue, douleurs chroniques, trouble du sommeil, etc.). Les causes sont encore peu connues et probablement multiples. On a relié ce syndrome à diverses origines possibles (stress chronique, syndrome psychosomatique, intoxications aux métaux lourds, virus, maladie de Lyme, candidose, etc.), ceci sans aucune confirmation scientifique, malgré des années de recherche.

La fibromyalgie Partie 1 : Nouvelles hypothèses médicales

Print Friendly, PDF & Email

La Fibromyalgie représente l’exemple même d’une maladie des temps modernes dont la compréhension dépasse largement la vision classique de la médecine basée sur « l’organe malade ». C’est pourquoi souvent la médecine parle d’un syndrome dont l’origine n’est pas connue. La médecine n’arrive pas expliquer scientifiquement ce syndrome. C’est pourquoi le diagnostic est posé essentiellement sur des critères cliniques. Ainsi les critères édités par l’American Collegue of Rheumatology en1990 se basaient uniquement sur l’existence des douleurs chroniques généralisées avec la présence d’un certain nombre de points sensibles tendino-musculaires. Vingt ans plus tard, en 2010, ce n’est pas mieux puisque l’on a seulement élargi les critères en intégrant des symptômes déjà connus tels que la fatigue, les troubles du sommeil et les troubles cognitifs.

Quand la lumière de nos écrans endommage nos yeux, notre cerveau et perturbe notre santé

Print Friendly, PDF & Email

La lumière du jour a depuis toujours réglé notre horloge biologique, ce processus physiologique qui nous informe quand dormir et quand être réveillé. Les plantes, les animaux et même les bactéries ont un cycle circadien de 24 heures. Des récepteurs sensoriels au niveau de nos yeux sont activés à la lumière du jour et particulièrement ce sont les fréquences dans les spectres du bleu (autour de 480 nanomètres) qui nous stimulent le plus. La lumière du jour inclut la plupart des spectres lumineux, en plus de la lumière bleue.

Guérir l’anxiété, Rôle du stress et du microbiote, focus sur les psychobiotiques.

Print Friendly, PDF & Email

En médecine, le modèle théorique classique pour expliquer l’anxiété se base sur un dérèglement des neurotransmetteurs du cerveau. La solution médicale la plus utilisée est d’augmenter la production de molécules cérébrales calmantes agissant sur les récepteurs GABA. Parmi elles, les benzodiazépines restent les molécules les plus prescrites. Les effets sont rapides, mais s’accompagnent de nombreux inconvénients (somnolence, troubles de la mémoire, troubles de l’équilibre). De plus, ces médicaments produisent à la longue un phénomène d’accoutumance et de dépendance, raison pour laquelle ils devraient n’être pris que pendant de courtes périodes. Dans l’ensemble, ces approches médicamenteuses symptomatiques ne nous permettent pas d’appréhender les causes réelles de l’anxiété. Pour prendre en charge l’anxiété, il est nécessaire de s’interroger sur ce qui nous perturbe. Nous allons voir qu’il existe de nouveaux éclairages pour comprendre les racines de l’anxiété.

Est-ce que la pilule contraceptive augmente le risque de dépression ?

Print Friendly, PDF & Email

La contraception orale représente une molécule synonyme de liberté sexuelle pour la femme qui finalement n’est plus assujettie au risque de grossesse non désirée.  Les contraceptifs sont utilisés depuis plus de 50 ans et par plus de 100 millions de femmes dans le monde. Toutefois, tous n’est pas rose semble t’il avec la pilule car…

Comment éviter le déclin cognitif et booster son cerveau : Partie 2

Print Friendly, PDF & Email

Avons-nous besoin de compléments alimentaires pour protéger ou booster notre cerveau ? La réponse est affirmative, car notre environnement a changé. La vie est plus stressante, l’alimentation s’est appauvrie en vitamines, d’innombrables produits chimiques nous agressent quotidiennement. La bonne nouvelle est qu’il existe divers micronutriments dans la nature qui peuvent réellement contribuer à protéger et à booster notre cerveau.