Actualités

Face au COVID 19 faut-il repenser notre mode de vie et notre système de santé ?

Print Friendly, PDF & Email

Les études récentes montrent que le virus COVID 19 est un virus avec un taux faible de mortalité au alentour de 2 %, ce taux est probablement surévalué car il concerne surtout les gens testés positifs. Le taux réel est vraisemblablement moins de 1% si l’on intègre les personnes asymptomatiques ou peu symptomatiques qui ne sont souvent même pas testées et dont l’évolution est bénigne dans la majorité des cas. Pourtant chez certaines personnes souffrant de maladies de civilisations, ce virus peut se manifester sous une forme sévère voir être mortelle. Les maladies actuellement incriminées qui augmentent fortement le risque de mortalité sont : l’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, l’hypertension artérielle

Toutes ces maladies partagent des points communs, il s’agit de maladies qui sont liées à des dysfonctions métaboliques et immunitaires le plus souvent causées par notre environnement, notre style de vie et nos habitudes alimentaires. C’est pourquoi, au lieu de se concentrer uniquement sur le coronavirus, il est également important de comprendre comment notre société a favorisé des modes de vie qui ont affaibli une partie de la population.

Comment se protéger du COVID 19 en boostant son immunité antivirale

Print Friendly, PDF & Email

Le but de cet article est de vous responsabiliser. Dans cette période de confinement, vous pouvez choisir de vous ennuyer, tuer le temps devant un écran, boire, fumer ou manger une alimentation dévitalisée riches en féculent (pâtes, pizzas, pain) et en sucreries avec comme conséquence une baisse de votre vitalité et de votre immunité ou vous pouvez retrouver une meilleure santé et une immunité forte en suivant les recommandations ci-dessus. Rappelez-vous que nous pouvons utiliser le confinement comme une opportunité pour retrouver une meilleure santé physique et psychique et revoir nos priorités existentielles. Nos vies trépidantes ne nous laissaient pas le temps de prendre soin de nous. Maintenant nous avons du temps pour manger plus sainement, retrouver un meilleur sommeil, se détendre, faire de l’exercice si possible à l’extérieur en s’exposant au soleil, gérer son monde intérieur en évitant les pensées stressantes nourries par les médias et dépasser la peur en pratiquant une technique de gestion de stress comme la méditation, le yoga ou la cohérence cardiaque. Au lieu de nous isoler nous pouvons également communiquer régulièrement avec les gens qu’on apprécie ou qu’on aime en partageant des moments positifs. Vous avez également la possibilité de prendre certains suppléments qui vont renforcer encore plus vos défenses immunitaires. Votre vie vous appartient, à vous de choisir.

La fibromyalgie Partie 1 : Nouvelles hypothèses médicales

Print Friendly, PDF & Email

La Fibromyalgie représente l’exemple même d’une maladie des temps modernes dont la compréhension dépasse largement la vision classique de la médecine basée sur « l’organe malade ». C’est pourquoi souvent la médecine parle d’un syndrome dont l’origine n’est pas connue. La médecine n’arrive pas expliquer scientifiquement ce syndrome. C’est pourquoi le diagnostic est posé essentiellement sur des critères cliniques. Ainsi les critères édités par l’American Collegue of Rheumatology en1990 se basaient uniquement sur l’existence des douleurs chroniques généralisées avec la présence d’un certain nombre de points sensibles tendino-musculaires. Vingt ans plus tard, en 2010, ce n’est pas mieux puisque l’on a seulement élargi les critères en intégrant des symptômes déjà connus tels que la fatigue, les troubles du sommeil et les troubles cognitifs.

Quand la lumière de nos écrans endommage nos yeux, notre cerveau et perturbe notre santé

Print Friendly, PDF & Email

La lumière du jour a depuis toujours réglé notre horloge biologique, ce processus physiologique qui nous informe quand dormir et quand être réveillé. Les plantes, les animaux et même les bactéries ont un cycle circadien de 24 heures. Des récepteurs sensoriels au niveau de nos yeux sont activés à la lumière du jour et particulièrement ce sont les fréquences dans les spectres du bleu (autour de 480 nanomètres) qui nous stimulent le plus. La lumière du jour inclut la plupart des spectres lumineux, en plus de la lumière bleue.

Actualités étonnantes sur le côlon irritable

Print Friendly, PDF & Email

De nombreuses personnes commencent à souffrir d’un syndrome du côlon irritable suite à une gastro-entérite ou un empoisonnement alimentaire. Nous avons vu dans un article précédent qu’un certain nombre de germes peuvent favoriser un syndrome du côlon irritable (Campylobacterjejuni, Shigella, etc.) bien que par la suite, les symptômes persistent malgré la disparition des germes. On connaît depuis un certain temps la notion de côlon irritable post-infectieux. Grâce aux travaux du Dr Pimentel, nous comprenons mieux les mécanismes qui induisent l’apparition du côlon irritable post-infectieux.

Le point sur les antioxydants!

Print Friendly, PDF & Email

La prise d’antioxydants nous protège-t-elle réellement des maladies? La théorie des antioxydants soutient que de nombreuses maladies telles que le diabète, le cancer, les maladies cardio-vasculaires ou le cancer sont en partie liées à des dégâts causés aux tissus par des radicaux libres, qui heureusement sont neutralisés par les antioxydants, soit alimentaires soit en compléments. Les chercheurs se basent sur la publication de nombreuses études qui ont montré que les personnes qui consomment régulièrement des fruits et légumes sont moins prédisposées à souffrir de maladies dégénératives. L’explication serait due à l’effet protecteur des antioxydants contenus dans ces aliments. Toutefois…