SIBO, partie 5 : Troubles digestifs et douleurs chroniques et si c’était l’hydrogène sulfureux (H2S)

Print Friendly, PDF & Email

Introduction

Nous avons vu que nous pouvons mieux comprendre l’origine de nos troubles digestifs en analysant les gaz respiratoires avec un appareil spécifique (test respiratoire au lactulose). Les gaz étudiés sont principalement l’hydrogène et le méthane. La présence et le niveau de ces gaz nous permettent de mieux cibler la prise en charge des fermentations intestinales. Il existe un troisième gaz de fermentation qui est l’hydrogène sulfureux. Les appareils actuels ne sont pas encore capables de le quantifier de façon précise. Heureusement, d’ici l’année prochaine, de nouveaux appareils de détection pourront mesurer ce gaz. Actuellement, on peut suspecter ce type de fermentation selon certains symptômes et par la présence d’une ligne plate au test respiratoire, car, par compétition, ce gaz empêche la production d’H2 ou de méthane. On s’intéresse de plus en plus au SIBO à H2S, car ce type de fermentation pourrait être responsable non seulement de troubles digestifs, mais également de douleurs chroniques articulaires ou plus générales (fibromyalgie). De plus, la prise en charge diététique est différente d’une approche SIBO classique.

Le rôle de l’hydrogène sulfureux (H2S)

L’hydrogène sulfureux est un gaz produit par notre organisme (voie endogène) ainsi que par des bactéries intestinales dites sulfato-réductase (SRB) (voie exogène). L’H2S produit par notre organisme est impliqué dans différentes fonctions biologiques : inflammation, stress oxydatif, protection de la muqueuse gastrique, neuromodulation, sécrétion hormonale, apoptose, etc. Toutefois, bien qu’il puisse avoir des effets favorables à faible concentration, ce gaz devient toxique à haute concentration, pouvant induire des dommages de notre ADN, altérer la fonction de diverses enzymes (cytochrome C oxydase, etc.) et perturber la motilité intestinale.

Le rôle des bactéries intestinales dans la production d’H2S

Diverses bactéries intestinales ont la capacité de produire de l’hydrogène sulfureux. La voie de production la plus classique implique les bactéries sulfato-réductases dont les espèces les plus connues sont le Désulfovibrio et la Biophila (transformation du sulfate en sulfite, puis en H2S). D’autres espèces de bactéries peuvent utiliser une voie non prépondérante pour produire de l’H2S telles que certains streptocoques, le fusobacterium, des salmonelles, certains enterobacters, l’helicobacter, etc. Ces bactéries peuvent produire de l’H2S depuis la L cysteine par l’activité de la cysteine desulfhydrase.

La production excessive de bactéries dites SRB (sulfate-reducing bacteria), est associée à diverses conditions inflammatoires, ainsi qu’à l’obésité, à des maladies inflammatoires de l’intestin, à la parodontose ainsi qu’au syndrome métabolique, etc. Par exemple, on sait que dans la colite ulcéreuse, la consommation de viande et une diète riche en aliments soufrés sont accompagnées d’une augmentation des risques de rechute. Dans cette maladie, on comprend mieux l’intérêt du médicament 5 amino-salicylate en raison de sa capacité à inhiber les bactéries SRB et réduire la production d’H2S. Dans le colon irritable, des analyses d’ADN des selles montrent que dans la majorité des colons irritables avec constipation, on retrouve une augmentation importante des bactéries SRB, 10x plus que chez les personnes en bonne santé.

Les symptômes liés à une fermentation à l’excès d’H2S

Certains symptômes peuvent évoquer des fermentations bactériennes avec H2S :

  • Éructation ou flatulence d’œuf pourri (pas toujours)
  • Nausées
  • Diarrhées (SIBO)
  • Constipation (au niveau du colon)
  • Douleur de la vessie
  • Douleurs articulaires et du corps
  • Paresthésies

Comment diagnostiquer une production excessive de l’H2S au niveau intestinal

Dans le SIBO, c’est le test respiratoire au lactulose qui donne une indication indirecte d’une fermentation d’H2S en montrant une absence de fermentation durant tout l’enregistrement (flat lining lactulose breath test). Très récemment, des tests respiratoires pour l’hydrogène sulfureux ont été mis au point aux USA, mais ils ne seront pas commercialisés avant la fin 2018. Des analyses du microbiote par PCR des selles (microbiome) peuvent permettre de mettre en évidence une prépondérance de bactéries SRB (Desulfovibrio piger, Bilophila wadsworthia). Toutefois, il n’est pas possible de différencier une fermentation au niveau du colon ou de l’intestin grêle.

Les facteurs diététiques qui peuvent aggraver une fermentation d’hydrogène sulfureux

Il peut être important de déterminer la présence de H2S dans un SIBO, car la prise en charge classique du SIBO par une diète de type FODMAP peut aggraver ce type de fermentation. En effet, certains comportements alimentaires peuvent aggraver la situation comme :

  • Une alimentation riche en produits animaux (lait, œufs) et viandes
  • Une diète faible en FODMAP
  • Des aliments riches en produits soufrés tels que les végétaux brassica (oignon, ail, brocoli, chou-fleur, kalé, etc.) Toutefois la consommation de crucifères semble réduire les bactéries SRB. On peut essayer quelques semaines de les réduire pour voir si ça aide, mais on les réintroduit dès qu’on peut.
  • Les conservants contenant des produits soufrés comme les sulfites
  • Le carageenan (émulsifiant)

Le problème, c’est que lors de mise en place d’une diète FODMAP ou d’une diète SIBO, on a tendance à augmenter la consommation de gras et de protéines afin de compenser la réduction des carbohydrates. Toutefois, dans certains cas, une diète riche en graisses saturées peut favoriser une dysbiose et augmenter les bactéries SRB comme le Bilophila wadsworthia. D’autre part, une diète riche en produits animaux montre 15x plus de production d’H2S comparée à une diète végétarienne. De plus, si la production d’H2S favorise une prolifération des cellules de la muqueuse du colon et diminue la capacité de détoxification de la muqueuse, le switch d’une alimentation riche en produits animaux en une alimentation riche en fibres permet dans les 2 semaines de réduire la prolifération des cellules de la muqueuse.

Lors d’un SIBO avec hydrogène sulfureux, il faut envisager une diète pauvre en aliments soufrés en évitant :

  • Le lait entier
  • Les fromages
  • Les oeufs de poule
  • Les viandes (surtout viandes rouges)
  • Les crucifères
  • Les préservatifs contenant des sulfites (vin, fruits secs, etc.)
  • Ail, oignon, radis

Dans un premier temps, il est conseillé d’aller vers une diète de type végane

Une diète pauvre en FODMAP semble être peu efficace. Une approche végane d’un SIBO à H2S semble donc plus efficace et cohérente. Cette diète sans produits animaux doit durer d’un à 3 mois. Puis, après cette période, on peut commencer à réintroduire du poulet et du poisson en faisant toujours attention aux aliments riches en soufre. La réintroduction des crucifères doit se faire dès que possible, ainsi que la réintroduction progressive de certains aliments prébiotiques (GOS). Ici également, les personnes désireuses d’être accompagnées dans cette diète particulière peuvent le faire online par Karine D’oro (www.karinedoro.com).

Les produits permettant une réduction de l’Hydrogène sulfureux

Il existe des stratégies particulières permettant de réduire les fermentations bactériennes provoquant l’hydrogène sulfureux. Nous avons vu qu’il est nécessaire de suivre pendant au moins 4 à 5 semaines une diète pauvre en aliments soufrés, en réduisant certains aliments décrits ci-dessus. Il est également conseillé d’éviter des compléments alimentaires contenant du soufre (acide lipoïque, glutathion, méthionine, N acetyl Cystéine, ail, le chardon Marie, etc.) ainsi que des conservants (sulfites).

Les produits antimicrobiens

Les bactéries Desulfovibrio sont des grams négatifs donc assez sensibles à de nombreux produits antimicrobiens. Toutefois, certains produits utilisés dans le SIBO peuvent contenir du soufre, tels que la Berbérine sulfate. Attention également aux dérivés d’ail (allicine) et aux produits cholagogues. Beaucoup de bactéries SRB sont résistantes aux antibiotiques à large spectre et même peuvent augmenter ces bactéries. Selon le Prof. Pimentel, la Rifaximin serait efficace contre le SIBO à hydrogène sulfureux.

Les produits conseillés sont :

  • L’HE d’Origan à haute dose.

Par exemple, si on prend ADP Biotics, le traitement sera de 5 tabs 3 x par jour pendant 10 jours puis 3 tabs 3 x par jour pendant 20 jours.

  • Le Bismuth:

Le traitement le plus recommandé reste le Bismuth à la dose de 2 gr par jour en répartissant sur 2 à 3 x par jour pendant 2 à 4 semaines. On peut se faire faire une préparation en pharmacie ou prendre des préparations apportant 2 gr de Bismuth.

Par exemple : Biofilm phase 2 advanced 10 cp par jour ou d’autres marques telles que PeptoBismol ou ThornePepti-Guard 8 cp/jour.

Le bismuth peut se lier à l’H2S et l’éliminer permettant de retrouver souvent un transit normal qui était réduit par les bactéries SRB.

Autres produits conseillés :

  • Certains probiotiques comme le Lactobacillus plantarum (Lp-8), une dose de 60 milliards est conseillée pendant 4 semaines. Ce probiotique amène une nette réduction du desulvibrio et une augmentation des bifidobacteries, des IgA et SCFAs.
  • L’acétate de zinc permet de réduire la production d’H2S
  • Certains prébiotiques tels que les GOS (galacto-oligosaccharides) permettent de diminuer les taux de E. coli et de desulfovibrio en augmentant les bifidobactéries, l’activité des NK et des cytokines anti-inflammatoires. Attention de ne pas les introduire trop tôt dans la diète SIBO, car ils peuvent augmenter les symptômes digestifs lors des premières semaines.

Dr A. D’oro

Le SIBO, quand vos problèmes de santé viennent de l’intestin grêle, Partie 1 : Comprendre et diagnostiquer

Le SIBO, quand vos problèmes de santé viennent de l’intestin grêle Partie 2 : La prise en charge

Le SIBO, Partie 3 : Empêcher la récidive, la partie souvent oubliée

Le SIBO, Partie 4 : Intolérance à l’histamine

 

 

 

© 2018, Dr. A. D’Oro. All rights reserved.

Dr. A. D'Oro

Consultations en Micronutrition et Alimentation Santé, site: http://www.plomed.ch, Email: secretairedoro@gmail.com,Tel: +41.22.301.63.38, 

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

68 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rebecca
Rebecca
3 années il y a

Bonjour,

Merci pour cet article qui apporte des informations des plus importantes.
Je pense souffrir d’un SIBO avancé (douleurs digestifs et intestinales) ayant pour conséquence majeure une contracture musculaire quasi permanente du bras droit lorsque j’effectue un geste. Un relâchement éphémère se fait sentir lorsque je prends du 2Fucosyllactose
Est ce que le test respiratoire pour l’hydrogène sulfureux sera également commercialisé fin 2018 en France ? Est ce que ce dernier doit être réalisé dans un laboratoire médical ?
Ou pourrais-je me le procurer ?

En vous remerciant !
Bien à vous
Rebecca

Isabelle ARNAUD
Isabelle ARNAUD
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Bonjour . Mon fils de 27 ans est diagnostiqué colopathe depuis 3 ans . On a fait le test sibo . Il en est ressortie qu’il avait du methylacetate dans l’estomac . Donc pas de sibo . Il pèse 58 kg pour 1 m 92 .. que pensez vous de ça ? Savez vous ce qu’est le methylacetate et que faire ?
Merci infiniment pour vos articles .
Isabelle Arnaud

unkown
unkown
3 années il y a

Vous avez connaissance que le bismuth est un métaux lourd qui peut entrainer une toxcité avec des troubles psychiatric? pourquoi ne pas l’avoir souligné ?

Isabelle ARNAUD
Isabelle ARNAUD
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Bonjour j’essaye de vous contacter depuis un bon moment et je n’est pas de réponse .. comment faire pour vous avoir ? J’ai besoin de vos conseils
Merci

marie
marie
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Bonjour,
Quels tests respiratoires valides peut-on faire ?
Merci

Patricia Vandaele
Patricia Vandaele
2 années il y a

Bonjour,

C’est avec grand intérêt que j’ai lu votre article très complet sur l’analyse du microbiote et son utilité et vous en remercie.

Je m’intéresse à ce domaine car je souffre de symptômes liés à des troubles fonctionnels suite à un burn out au stade le plus sévère intervenu il y a 5 ans.

Après une première année d’alitement, en totale incapacité puisque quasi toutes les fonctions du corps étaient atteintes, j’ai pu au fur et à mesure des années, par le repos maximal, une alimentation hyper saine et progressivement de l’exercice physique,
récupérer certaines fonctions.

Mais à ce jour, certains symptômes sont persistants : une fatigue chronique, les vertiges en station debout, la douleur chronique diffuse dans le thorax accentuée durant tout le processus de digestion, des troubles musculaires et articulaires et un transit intestinal qui n’est pas au point.
Etant donné qu’il s’agit de troubles fonctionnels et non pas d’un problème organique,
la médecine classique ne m’a guère aidée, je me soigne par moi même (je ne prends pas de médicaments car j’ai une extrème sensibilité et y réagi très mal, je privilégie donc les plantes, huiles essentielles, l’alimentation et l’exercice physique.
Mais ces années de maladie m’épuisent et je voudrais trouver de l’aide face à ces symptômes que je vis au quotidien.

Mon ostéopathe m’a envoyé chez un médecin qui vient de faire des tests respiratoires et qui m’a dit que mon estomac ne se vide pas bien ,
qu’il y a trop d’hydrogène déjà à jeun et trop de méthylacetate.

Il me prescrit un régime protéiné le matin oeufs, saumon, charcuterie ..
en remplacement de mon petit déjeuner habituel (flocon d’avoine, fruits, lait de riz, fromage blanc .., miel, etc bref diminuer fortement voire supprimer tous ces sucres lents.

Les effets de ce changement de régime furent une plus grande énergie en matinée mais par contre mes vertiges qui s’étaient atténués sont revenus plus forts,
quant aux problèmes digestifs ils restent semblables et la douleur chronique également, sans compter que mon repas du matin était mon préféré.

Il m’a également prescrit (selon la méthode du Professeur Donatini) la prise de champignons combinés aux huiles essentielles et dans mon cas :
de prendre le Laetiporus + Huile essentielle Origan cannelle et clou de girofle
ainsi que le Phelinus linteus.

Je n’ai pas encore commandé ces champignons car au vu de l’extrême sensibilité de mon corps je reste très prudente ..

Je m’excuse d’avoir été aussi longue mais je m’adresse ici à vous pour connaître votre avis à ce sujet, puis je prendre ce traitement sans risque ?

En vous lisant je me suis dit que je pourrais faire une analyse du microbiote par le laboratoire LIMS Mb next puisque je réside à Bruxelles,
mais comme vous l’écriviez, encore faut il pouvoir connaître un thérapeute nutritionniste qui peut comme vous le faites traiter toutes ces données .. Connaissez vous d’autres docteurs qui ont ces connaissances et qui consultent dans ma région ?

Pourriez-vous m’indiquer la démarche à suivre pour essayer de trouver enfin comment traiter ce corps souffrant depuis tant d’ années car je suis arrivée au bout de tout ce
que je pouvais entreprendre toute seule.
Aujourd’hui, je vis avec cette douleur chronique que j’ai appris à intégrer dans ma vie et je peux reprendre quelques heures d’activités par jour moyennant de grandes phases de récupération mais je ne suis toujours pas en état de pouvoir reprendre mon
actitivité professionnelle.

Si vous avez bien voulu prendre le temps de me lire, je vous en remercie et j’espère que vous voudrez bien m’envoyer un message qui pourra m’aider.

Bien à vous,
Patricia

Clo
Clo
2 années il y a

Bonjour,
connaissez-vous des praticiens qui pratiquent le test du SIBO sur Vincennes ou Paris ?

Merci d’avance,

Gina
Gina
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Bonjour Dr d Oro je ne sais plus quoi penser jai fait le gaz detect en 2017 car j’avais du reflux gastrique et j’ai été positive au sibo méthyle acétate on m’a prescrit deux boîtes de champignons shiakite hericium et origan cannelle arbre a thé je les ai pris pendant 2 mois avec un régime de légumes jus de légumes et fruits plus viande jetais dans une grande période de stress ( séparation ) par la suite ayant changé de vie j’ai retrouvé une alimentation normale et j’ai oublié ce symptôme de sibo… Mais depuis mai 2019 suite à un grand stress au travail des troubles digestifs sont revenus constipation chronique reflux acide crampes a l’ estomac brûle
grande fatigue perte de poids car les aliments ne passe pas et me reste sur le ventre je ne fais plus que 1 repas par jour et je suis en arrêt de travail. Jai pris rendez avec Mme d Oro en juillet mais je pense que je dois vous voir vous avant car je suis perdu fasse au diagnostic du sibo au méthyle acétate je ne sais pas si je l’ai ou pas que dois je faire en premier lieu comme analyse je deperi de jours en jour et n’ose plus rien manger merci beaucoup pour votre aide

Alexandre
Alexandre
2 années il y a

Bonjour,

Tout d’abord, je vous remercie pour votre site internet, il regorge d’informations toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Je vous prie de m’excuser pour prendre sur votre précieux temps mais j’aimerais avoir votre avis sur mon cas:

Je souffre depuis environ d’un an de douleurs abdominales chaque matin. Ces douleurs sont très handicapantes et nuisent énormément à ma qualité de vie.
J’ai vu différents spécialistes et tous les tests que j’ai faits (prises de sang, scanner, colo,fibroscopie, video capsule) ne présentent aucune anomalie.
La plupart des médecins s’accordent à dire que mes douleurs seraient dues à un dérèglement du microbiote intestinal.

J’ai donc cherché un spécialiste dans mes environs pour réaliser un test respiratoire. Celui ci a révélé une fermentation à l’hydrogène (33ppm deux heures après la prise du produit). Le médecin m’a donc prescrit un régime spécial (pauvre en FODMAP) et un traitement à base de champignons et d’huiles essentielles (Phellinus, Hypsizygus marmoreus, Laetiporus Thym-Menthe, Laetiporus Origan Clou de giroffle).

Malheureusement après 10 jours de traitement, je ne constate aucune amélioration.
Que puis-je faire selon vous ? A savoir que je souffre aussi de constipation et que je n’ai aucun épisode de diarrhée.

Je vous remercie infiniment d’avoir pris le temps de me lire et espère avoir de vos nouvelles.
Très cordialement,
Alexandre

metra
metra
2 années il y a

Bonjour dr D’Oro
Il y a 20 ans environ (j’ai 62 ans) j’ai développé un syndrome de Sjogren avec douleurs musculaires et une ménopause précoce à 39 ans avec de forts taux d’anticorps anti-ovaires. J’ai eu le chance d’être soignée par le dr Seignalet. Les laitages et soja ayant été éliminés, l’évolution de la maladie a été stoppée.
Aujourd’hui, mon régime est moins strict concernant certains laitages : fromages de chèvre à condition qu’ils soient très secs. Toutefois, je ne me sens bien qu’à condition de très peu manger et je perds trop de poids. Si je mange un peu plus, je suis ballonnée au niveau intestinal et de l’estomac et vésicule biliaire et me sens plus fatiguée.
Devrais-je prendre des enzymes car une analyse de selles avait montré une mauvaise digestion des aliments ?
Par ailleurs, est-ce que la prise d’enzymes rend le corps paresseux et en sécrètera encore moins après la prise ?
Une autre question :
Mon mari est maintenant atteint également de la maladie de Sjogren mais n’obtient pas de résultat avec le régime Seignalet. Il ne souffre pas de problèmes digestif apparent. La maladie auto-immune est-elle nécessairement liée à un problème de microbiote ?
Voilà beaucoup de questions si vous voulez bien prendre le temps d’y répondre, j’en serais très reconnaissante.
Votre travail sur le microbiote me paraît d’une très grande logique et cette voie de recherche ouvre de grandes perspectives.
Avec mes remerciements.
Salutations distinguées,

Sester Isabelle
Sester Isabelle
2 années il y a

Bonjour,

Comment venir à bout d’un HP sans antibio que j’ai pris sur un jour mais n’ai pas supporté. J’ai déjà eu des réactions allergiques avec un autre antibiotique, je préfère éviter ces médicaments. Je suis suivie par un Dr en médecine chinoise qui me traite avec antibio naturel, des pro et prebiotique, des conseils alimentaires. Auriez vous d’autres conseils à m’apporter pour venir à bout de cette bactérie. De plus je ballonne après chaque repas avec douleurs intestinales, tendances à être constipée, vite fatiguée, douleurs dans tout le corps, brûlure de peau depuis presque 30 ans et aucun médecin ne m’aide et même peut mettre un nom sur mon problème, c’est dans la tête qu’on me dit souvent.
Consultez vous en France, j’habite en Alsace ( haut Rhin).
Avec tous mes remerciements
Isabelle (63 ans)

Al
Al
2 années il y a

Bonjour
Comme signes pour le SIBO à H2S est entre autres des douleurs de la vessie, quels types de symptomes précisemment? depuis plusieurs années je souffre de SIBO -C et douleurs avant et après mixion (inflammations) + urgentissime, pire quand prise d’huiles essentielles ou composés irritants (ex ADP, allicine….). aussi soucis d’histamines, fibromyalgie

est ce que la prise de Berberine complex peut augmenter ce type de SIBO? j’ai voulu retraiter mon sibo-c rechutant avec berberine complex, allimed, probiotiques avec phages ss histamines et c’est pire qu’avant: fortes douleurs du colon, très gonflé, gaz…
Je consomme aussi de la viande presque à tous les repas + gras (huile de coco, beurre de coco, colza)
j’avais essayé atrantil qui calmait bien mais dur d’en retrouver en france…d’où passage à berberine complex…
cela pourrait etre du H2S?
bien cordialement

Al
Al
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Je me suis rendu compte que la consommation de viande etait mal supportée.
J attends le retour d une analyse complete du microbionte mais je serai intéressé par les coord du laboratoire fournissant les kits de mesure à distance.
Egalement, je suis bien positif a candida par test sanguin mais negatif sur analyse de selles…j avais testé en avril les xandida par sang et ce fut bien negatif. Comment expliquer la chose? Alors que j ai un regime sans sucre et très peu glucidique…une bonne consommation de gras et viande peuvent jouer??

pierre
pierre
2 années il y a

Bonjour,
Depuis 6 ans, ma flore intestinale est complètement perturbée, je pense à un SIBO ou SIFO, c’est arrivé après avoir arrêté le gluten et les produit laitiers, le sucre ajouté dont j’étais intolérant depuis toujours je pense car j’ai des spasmes au niveau du ventre depuis que j’ai 15 ans (je n’ai jamais fait attention à mon alimentation jusque là)
Suite à ce changement de régime, j’ai alors fait de l’ecsema sur tout le corps durant presque 1 an. Je me suis fait retirer par la suite mes 6 amalgames dentaires (avec un protocole sécurisé) puis une chélation de métaux lourds (protocole Cutler) durant 2 ans. Aujourd’hui je suis aussi végétarien, je ne fume pas, ne bois pas, je mange bio, pas de sucre ajouté, très peu de sel) Je pensais que ca résoudrait ce problème de prolifération bactérienne et levure mais ce n’est pas le cas malheureusement.
Au niveau des symptomes, les fodmaps ne passent pas du tout, reveils nocturne fréquent, grande fatigue, et moral fluctuant. intestins perméables, mycoses digestives
J’ai essayé pas mal de probiotiques mais aucun ne passent.
Qu’en pensez vous, quelle approche proposeriez vous pour remettre les choses dans l’ordre ? Quelle pourrait être la cause de cette prolifération ?
Merci d’avance et merci pour tous ces articles très interessant.
Bien à vous.
Pierre

clo
clo
2 années il y a

Bonjour,
je suis embêtée depuis un an par une toux chronique et le larynx très irrité (confirmé par ORL). J’ai perdu beaucoup de poids, et eu des périodes de nausée.
Les médecins m’ont traité pour un reflux mais les IPP n’ont pas changé grand chose (voir même empiré le problème).J’ai fait une Phhmétrie qui n’a pas démontrée en RGO mais un oesophage acido-sensible.
J’ai donc arrêté les IPP et essayé de creuser la piste du SIBO.
J’ai fait le test Gaz Detect en Mai, avec les résultats suivants (à jeun/à 2h) :
Hydrogène : 0/ 7
Méthyl acéttate 9,2/7,4,
H2S : 0/0
NO: 0/0

J’ai pris pendant 3 mois les produits du Dr donatini , j’ai moins toussé mais toujours la gorge irritée.
J’ai fait divers tests sanguins pour lesquels les résultats étaient toujours normaux.

A priori donc pas de SIBO, mais j’ai vraiment l’impression d’avoir un excès de gaz qui me fait tousser et m’irrite la gorge.

Qu’en pensez-vous ?
Qu’en est-il de pouvoir faire le test du SIBO à distance dans le laboratoire à Genève ?

Merci d’avance pour votre retour,
Merci pour tous les conseils données sur votre blog.

clo
clo
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Merci pour votre retour.
Avez-vous une idée du prix que cela coûtera ?
Est-ce que ce test plu précis est utile dans le diagnostic de la candidose ?
Comme j’ai mal réagi aux corticoïdes, je me demande si mon problème n’est pas une candidose. Quels sont les tests pour confirmer ou infirmer ce diagnostic ?

Bien cordialement,

sabrina Marnet-letellier
2 années il y a

bonjour,

merci pour ces renseignements. En soignant une patiente pour une candidose, elle s’est mis à avoir beaucoup de gaz ayant une odeur d’oeuf pourri (déjà là avant mais exacerbé lors du traitement de la candidose). Je soupçonne la présence de bactéries méthanogènes (et vu que j’ai protégé le foie avec différentes plantes choleretiques et cholagogues pendant le traitement, cela peut aussi expliquer l’augmentation des gaz!). J’ai trouvé un complément alimentaire a base de L. plantarum, mais je cherche à lui recommander soit du bismuth soit de l’acetate de zinc mais cela me parait difficile de trouver cela en france (et à des prix abordables…les 2 marques US que vous citez sont cheres, surtout à 10 cp/j).
Je ne trouve pas l’acetate de zinc: auriez vous une référence à m’indiquer?
Pour le bismuth, on le trouve plutot sous forme oligoélément ou granion. Mais je suppose que c’est insuffisant en terme de quantité?

en vous remerciant

sabrina Marnet-letellier

sabrina
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

merci! oui effectivement je voulais dire SIBO à H2S et non à méthane!
Je lui fait tester une alimentation pauvre en souffre mais cela ne semble pas lui apporter de mieux. Je vais continuer à investiguer.
Par contre, en allant sur des sites américains, j’ai également pu voir à plusieurs reprises qu’ils conseillaient des bains aux sels d’Epsom afin de neutraliser le H2S produit en excès (et en plus du molybdène ou du bismuth). Avez vous déjà entendu parler de cette méthode?

Gauthier
Gauthier
2 années il y a

Bonjour Mr D’Oro

Voilà 3 ans j’ai fait un burn-out, dû à un trop grand stress lié à mes études, qui m’a causé de gros soucis digestifs et des problèmes de sommeil. A l’heure actuelle, je gère mieux mon stress et j’ai réussi à retrouver un meilleur sommeil mais mes soucis digestifs perdurent. Cela est assez handicapant (vie sociale, énergie, développement de projet, …) et m’empêche de recouvrer ma santé.
Durant les 3 dernières années, à la suite de mon burn-out, j’ai été voir plusieurs médecins dans le but d’être aidé. J’ai consulté un gastro-entérologue qui m’a diagnostiqué, suite à une coloscopie et gastroscopies négatives, un syndrome du côlon irritable de type C (dominante constipation). Il m’a également fait faire un test respiratoire pour détecter une intolérance au lactose et qui était positif. Mais j’avais déjà remarqué cette intolérance par moi-même, j’ai par conséquent arrêter tous les produits laitiers depuis un certain temps.
Suite à ce diagnostic, il m’a déclaré que ce n’était pas vraiment soignable et que c’était presque uniquement dû au stress. Il m’a seulement demander de manger de l’activia pour améliorer ma tolérance au lactose et de prendre du psyllium pour régulariser mon transit. J’ai essayé le yaourt mais ça ne passe pas, je ne supporte aucun produit laitier même le beurre et fromage considéré comme sans lactose. Le psyllium m’aide un peu mais ne résoud pas le problème. Au dernier rdv il m’a conseillé de faire de l’hypnose pour le stress et d’après lui, l’alimentation n’a pas grand impact.
En parallèle, j’ai été voir un hématologue car depuis 2 ans j’ai une légère thrombopénie et anémie qui persistent. Il m’a fait passer plusieurs examens (ponction moëlle osseuse, écographie de la rate,…) qui se sont tous révélés négatifs. Etant donné que l’on ne trouvait rien il a voulu tester, lors de mon dernier rdv chez lui (le 16 octobre), mes niveaux de zinc, cuivre et sélénium. Il s’avère que j’ai de fortes carences dans ces 3 oligo-éléments. Il m’a donc conseillé de prendre un complément alimentaire pour combler ces déficits, je prends donc actuellement de l’Ergybiol de chez Nutergia. A noter également que j’ai perdu 5 kg sur ces 6 derniers mois alors que cela fait 6 ans que je pèse entre 61 et 63 kg pour 1m75.

Pour être plus précis, voici une description globale de mon profil.
Symptômes : Ballonnements, flatulence brulante à odeur très soufrées (odeur d’œufs pourris) => SIBO H2S??, douleurs bas ventre gauche au niveau du pli inguinal, eczéma (dyshidrose + grosses crevasses) sur les mains. Je remarque également la présence d’autres symptômes lorsque mes problèmes digestifs sont importants : grande fatigue, sommeil de mauvaise qualité et non réparateur, aggravation de mon eczéma, problèmes de concentration, urine odorante, taches rouge-brunes sur le visage.
Intolérances alimentaires (j’ai fait le régime FODMAP pour améliorer la situation et identifier certaines de ces intolérances, notamment les fruits): Ail/oignon/échalotte, légumineuse, fruits (fructose), crucifères, légumes et autres aliments contenant des fibres insolubles (céréales complètes, excès oléagineux, …), crudités, tous les produits laitiers, pâtes (le pain passe ±), les œufs (récents, voilà 5 mois j’en mangeais sans problème), excès de féculents. J’ai fait le régime FODMAP pour améliorer la situation et identifier certaines de ces intolérances, notamment les fruits.
Ce que j’ai mis en place pour améliorer ma situation : J’essaye de suivre l’alimentation conseillée vis-à-vis de mon profil Ayurvédique (Pitta/Vata). J’ai arrêté tous les sucres ajoutés. J’ai travaillé sur le plan spirituel et appris à mieux gérer mon stress (yoga, cohérence cardiaque, pleine conscience, …). J’essaye également d’aller marcher au minimum 20/30 minutes par jour. Je prends de temps en temps des demi-verre de jus de légume avant le repas du midi (je ne supporte pas plus). Depuis 1,5 mois je fais 1jour de jeûne par semaine.

Tout cela me fait un peu de bien, cependant ces problèmes digestifs restent importants et très contraignant. Je viens de finir mes études, j’ai beaucoup de projets en tête et j’ai le désir de faire tellement de choses mais mon état de santé me bloque et m’empêche d’avancer et de m’épanouir. C’est très frustrant… Et je ne me sens pas du tout aider par le corps médical …
J’essaye de me renseigner un maximum par moi-même de mon côté. Les informations que vous délivrées à travers vos articles sont très intéressantes, critiques et réfléchies (merci !).
Je me sens perdu, je ne sais pas par où commencer … J’aimerais pouvoir être suivi par quelqu’un pour pouvoir m’orienter et m’aider à aller mieux. Pensez-vous que vous pourriez m’aider ? Ou du moins me recommander un praticien en qui vous avez confiance et qui habite dans la province du Luxembourg en Belgique ?

Je sais que ce mail est assez long, je m’en excuse d’avance. J’ai simplement voulu être assez complet de manière à ce que vous puissiez vous faire une idée de mon profil.

Merci pour l’attention que vous porterez à ce message.

Bien à vous,

Gauthier

PIGOT
PIGOT
2 années il y a

Bonjour Docteur,
Auriez vous des confrères en France qui diagnostiquent et traitent des SIBO ?
Cordialement
Mélanie

FREEMAN
FREEMAN
2 années il y a

Bonjour,
Vous conseillez le bismuth à hauteur de 2gr par jour chez ThornePepti-Guard 8 cp/jour. Les comprimés ThornePepti-Guard ne contiennent que 120mg de bismuth et contiennent de la berberine qui est déconseillé en cas de SIBO a l’hydrogène sulfureux

freeman
freeman
2 années il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Merci pour votre réponse

roland
roland
1 année il y a
Répondre à  FREEMAN

j’ai un resultat negatif au test de Sibo

aurélie
aurélie
1 année il y a

bonjour docteur, peut on finalement faire ces tests par correspondance sur l’H2S ? j’habite Paris…faites vous des consultations à distance par skype ou autre ? quels examens faire avant la consultation ? Merci

Sana
Sana
1 année il y a

Bonjour, j’ai 18 ans suite à une période de stress j’ai perdu du poids, puis j’ai repris mon poids quand tout aller mieux mais depuis 3mois mon ventre gonfle à chaque repas. Je suis constipée par moment et je suis très fatiguée, jai aussi des douleurs musculaires, et même des flatulences à mauvaises odeurs, je pense avoir le sibo. J’ai diminuer mes repas à 2 et évite de manger gras, je prend des probiotiques et depuis les flatulences ont diminier mais pas les ballonements. Quels conseils pourriez vous me dire afin de m’aider s’il vous plait.

Bien à vous,
Cordialement.

Carine
Carine
1 année il y a

Bonjour,
Je souffre d’un SIBO sulfureux et souhaite démarrer le protocole(Berberis formula+ADP biotic.
Pourriez-vous me préciser le dosage en comprimé de Berberis formula (3 à 5g/jour me parle peu). À quel moment prendre ces comprimés?
Merci pour votre réponse (et votre article).
Cordialement

capitaine
capitaine
1 année il y a

L’HE d’Origan à haute dose.

Par exemple, si on prend ADP Biotics, le traitement sera de 5 tabs 3 x par jour pendant 10 jours puis 3 tabs 3 x par jour pendant 20 jours.

Le Bismuth:

Le traitement le plus recommandé reste le Bismuth à la dose de 2 gr par jour en répartissant sur 2 à 3 x par jour pendant 2 à 4 semaines. On peut se faire faire une préparation en pharmacie ou prendre des préparations apportant 2 gr de Bismuth.

Par exemple : Biofilm phase 2 advanced 10 cp par jour ou d’autres marques telles que PeptoBismol ou ThornePepti-Guard 8 cp/jour.

Le bismuth peut se lier à l’H2S et l’éliminer permettant de retrouver souvent un transit normal qui était réduit par les bactéries SRB.

On peut prendre les deux en association pour maximiser l’efficacité sur un protocole h2s?

Amicalement

Trye
Trye
1 année il y a

Bonjour brillant docteur,

Pourquoi les malades rôtent fréquemment sur des cas de sibo h2S et rarement sur h2 ou ch4?

Merci.

Sibo h2s
Sibo h2s
1 année il y a

Bonjour,
Je souffre peut être d’un sibo à h2s. Je m’explique : j’ai fais un test respiratoire dans un laboratoire qui n’a mesuré que les deux gaz (hydrogene et méthane) => test revenu négatif car hydrogene plat (0ppm à jeun et augmentation de 1ppm au bout des deux heures) / méthane étrange (13ppm à jeun : de quoi cela peut provenir ?) et augmentation de « seulement » 6ppm durant les deux heures de test).

Les symptômes sont semble til classique : flatulences avec odeur de souffre (plutôt produit chimique souffre mais pas œufs pourris), douleurs ponctuelles bas du ventre avant émission de gaz, selles molles et collantes laissant suspecter une malabsoption ?

Quel est votre avis de tout ça ? Que devrais je essayer, devrais je faire un autre test respiratoire avec mesure du gaz h2s ? Si oui est ce qu’un laboratoire peut traiter ma demande sans ordonnance ?

Merci pour votre aide.

François Reaumou
François Reaumou
1 année il y a

Bonjour Dr D’Oro,

Tout d’abord un immense merci pour vos articles et vos réponses qui sont une réelle mine d’or et qui m’ont réellement aidé à comprendre ce dont je souffre et à entrevoir une lumière au bout du tunnel !

Il semble que je souffre du combo gagnant candidose + SIBO H2S, confirmés respectivement par une analyse MOU + microbiote de chez LIMS en Belgique (5 mois d’attente pour cette dernière).

Il faut dire que d’après ce que j’ai lu sur votre blog, je semblais avoir un terrain propice: RGO en 2014 traité par une très longue période IPP à 40mg (~9mois en continu puis périodiquement); Séjours prolongés dans pays exotiques avec touristas fréquentes et malaria vivax contractée en 2015; Et puis dernièrement une période de stress professionnel extrêmement intense. Je suis maintenant à l’arrêt, déterminé à me soigner pour reprendre ensuite une vie normale – physiquement mais aussi moralement.

Après une errance médicale chez des gastros malheureusement trop peu impliqués pour comprendre les causes de mes symptômes (je comprends les causes mais déplore les conséquences), j’ai eu la chance de rencontrer un nutritionniste informé sur la candidose.

J’ai donc commencé le traitement de la candidose le mois dernier avec une diète stricte (je recommande ce site qui m’a beaucoup aidé), de la Nystatine 500.000 UI 3x/j pendant 20j, tout en prenant du Labotix MB 1x/j et Betaine HCL (1cps lors de repas protéinés). Résultat: les « crises » (e.g. réveils par fièvres nocturnes) ont disparues, mais toujours fatigue chronique, brouillard mental, ballonnements et éructations systématiques, douleurs aux articulations, etc.

Mon nutritionniste me propose donc de prolonger ce traitement de 20j, et maintenant que nous avons l’info sur le SIBO (grâce à l’analyse du microbiote arrivée plus tard), de combiner avec:

  • HE origan (ADP 2×2 cps/j)
  • Gabbroral (paromomycine!) 250mg 2x2cps/j pdt 4j
  • Acetate de Zinc
  • Régime anti-SIBO (mais difficile à combiner avec diète candida)

J’aurais aimé avoir votre avis sur deux éléments

  1. Traitement SIBO: Les résultats de l’analyse métagénomique indiquent un excès de Desulfovibrio et des déficits de lactobacilles + Faecalibacterium prausnitzii + Akkermansia – Est-ce vraiment conseillé de prendre de la paromomycine (antibiotique) sachant qu’il risque d’appauvrir le microbiote? Me conseillez-vous un autre test pour confirmer le SIBO? Pensez-vous que je doive faire d’autre tests pour comprendre les causes (e.g. vu l’antécédent sur les IPP, peut-être une hypochlorhydrie chronique)?
  2. Paroie intestinale: le SIBO+SIFO ayant vraisemblablement créé un leaky gut, ne devrais-je pas travailler là-dessus avec gastrazyme et/ou glutamine?

Si vous avez pris le temps de lire ce long exposé que j’ai essayé de rendre lisible et structuré, je vous suis déjà extrêmement reconnaissant. Je vous remercie si vous pouvez y apporter quelques réponses, surtout concernant l’antibiotique.

Très cordialement,

François

Ana
Ana
11 mois il y a

Bonjour Dr Antonello D’Oro,

Je vous remercie très sincèrement pour votre travail exceptionnel et le partage de vos connaissances, face à ma maladie c’est votre site qui a été le plus clair et le plus enrichissant, qui m’a permis de comprendre messymptômes et de les identifier.

J’ai bien noté qu’il faudrait prendre des probiotiques L. Plantarum, utiles à la fois pour le SIBO et la candidose, seulement, j’en ai utilisé en consommant du kimchi et au bout de deux mois j’ai eu l’équivalent d’une gastro très sévère, faudrait il faire une fenêtre thérapeutique ou alors est il préférable de ne pas en consommer?

En vous remerciant encore très chaleureusement !

ANA
ANA
11 mois il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Bonjour et un grand merci pour votre réponse!

Je pense qu’effectivement, j’ai peut être trop consommé de kimchi (c’est un peu trop bon) que du coup, j’ai reçu trop de probiotiques à la fois…mais peut être, est il préférable que je m’oriente vers ce que vous me conseillez.

Encore merci pour le partage de vos connaissances, vous m’avez vraiment beaucoup aidée dans la compréhension de ma maladie et je vous en suis très reconnaissante.

Pour tous les malades en France qui souffrent de SIBO et SIFO, votre site est très précieux et très complet, grâce à vous on comprend ce qui nous arrive et on a ainsi l’espoir de sortir de la maladie un jour en ciblant les soins appropriés.

Très cordialement!

Natali
Natali
11 mois il y a

Puis-je obtenir du bismuth dans une pharmacie suisse?

Emilie
Emilie
11 mois il y a

Bonjour,

Merci pour vos articles et pour le temps que vous passez pour les réponses aux questions publiées, ce sont des mines d’information quand on est concerné et très découragé.

Je suis concernée aussi par la dysbiose depuis des années probablement.
Est-ce que la dysbiose et le ballonnement constant des intestins peuvent avoir des conséquences sur les cycles féminins avec des irrégularités ou un arrêt ? (les ovaires et l’utérus sont probablement très compressés)
Idem pour la circulation sanguine dans le ventre (pour les personnes ayant déjà un mauvais capital veineux) ?
Idem, vers le coeur, la compression pourrait-elle générer des palpitations par moment ?
Qu’en pensez-vous ?

Merci pour votre avis, vous avez peut-être déjà observé des choses avec vos patients ?

Ovchinnikova
Ovchinnikova
9 mois il y a

Bonjour Monsieur,
Merci beaucoup pour votre article, cela aide à identifier et comprendre nos vrai problèmes cachés. Je pense souffrir de SIBO depuis plusieurs années, avec la douleur au genoux et engourdissement dans les main depuis quelques mois (selon vos articles je pense c’est plutôt le SIBO à l’hydrogène sulfureux). Faites-vous les tests respiratoires en distance actuellement? Et avez-vous des marques de Molybdene à conseiller? En France on trouve que Oligomax qui est très peu dosé…
En vous remerciant par avance,
Bien à vous,
Elena

Dernière modification le 9 mois il y a par Ovchinnikova
Nicolas
Nicolas
5 mois il y a

Bonjour,
merci pour vos articles qui sont des mines d’informations!
Je me demandais, concernant la vitamine B12 activées que vous conseillées, est-ce que par voie sublinguale cela convient ou est-ce qu’il faut que ça soit en gélule pour atteindre les intestins en particulier?
Et quelle forme recommandez-vous? méthylcobalamine, l’adénosylcobalamine, l’hydroxocobalamine ou peut importe?

Merci d’avance de votre réponse et de votre aide.

Nicolas

Nicolas
Nicolas
5 mois il y a
Répondre à  Dr. A. D'Oro

Merci pour votre réponse. Et sous quelle forme la recommandez-vous? Sublinguale ou gélules?
Ou est-ce que cela n’a pas d’importance?